Pages Navigation Menu

3ème de bus d’affilé sur la Carretera Austral

3ème de bus d’affilé sur la Carretera Austral

Eh oui, on continue notre chevauchée fantastique vers le Nord. Enfin, pas encore le Nord du Chili car quand on regarde la carte, on est encore en Patagonie et bien bas.
Pour rappel, 1er jour de bus : Caleta Tortel -> Cochrane, 2ème jour : Cochrane -> Coyhaique. Et aujourd’hui donc : Coyhaique -> Chaiten. Les jours se suivent et se ressemblent…

Même si la route est belle, ça commence à faire. Heureusement, l’état de la route s’améliore grandement depuis Coyhaique. Le départ est à 8h, je suis censé arriver vers 18-19h à Chaiten. Tom & Riad descendront 2h avant et devraient pouvoir enchaîner sur un autre bus pour passer en Argentine au niveau d’Esquel puis Bariloche.
On traverse de beaux paysages et petites villes le long du parc Queulat. Ca tombe bien, j’avais pensé au départ visiter ce parc mais avais finalement zappé ce parc par manque de temps. Ce n’est pas plus mal, ce n’est pas non plus extraordinaire (un glacier mais comme j’en ai déjà vu des dizaines magnifiques, c’est d’un banal 😉 ) et une visite rapide en bus sera largement suffisante :

2013/05/Chaiten_23
 
2013/05/Chaiten_22
 
2013/05/Chaiten_21
 
2013/05/Chaiten_20
 
2013/05/Chaiten_19
 

2013/05/Chaiten_18
 

 

Bon, hier, c’était un sac malencontreusement égaré le long de la route. Quelle sera la petite galère surprise du jour ? Réponses en vidéo :

Galère n°1 : des travaux qui nous bloquent 2h sur place

 

Galère n°2 : à peine repartis, un camion en travers qui nous immobilise encore un moment. Le temps que les ouvriers nous construisent une mini-déviation et c’est reparti !

2013/05/Chaiten_17
 

 

Rien de grave à chaque fois mais fatiguant ! Eh oui, c’est ça le réseau routier du Sud du Chili ! A noter qu’ils font des travaux de partout, cela devrait donc s’améliorer mais pas pour tout de suite.
Avec tout ça, je laisse Tom & Riad vers 19h au bord de la route, dans un village au milieu de nulle part. Bien sûr, ils ont de ce fait loupé leur bus du soir, et il ne reste plus qu’à espérer qu’ils puissent prendre un bus le lendemain matin. Mais les locaux ne savent pas trop l’heure de passage.

Quant à moi, je continue encore 2h de route vers Chaiten, à la nuit tombé. Un peu triste de me retrouver tout seul et d’avoir quitté mes 2 compères de « galères ». On se sera bien marré ensemble 🙂

 

Et j’arrive vers 22h à bon port. Comme souvent dans ces cas là, on a l’impression de débarquer au milieu de nulle part et tout semble mort et glauque. Pour trouver un des hostels existants, mon guide Lonely d’il y a 3 ans n’est plus du tout à jour. La ville ayant été ravagée par une éruption volcanique, tout a changé depuis. Je me retrouve dans une petite pension où je n’ai rien d’autre à faire qu’aller me coucher fissa, sans manger (rien d’ouvert en ville pour un samedi soir).

Programme de demain : aller au plus vite sur l’île de Chiloé en ferry !!!

Vous voulez en savoir plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *