Pages Navigation Menu

Port Lockroy, un musée en Antarctique

Port Lockroy, un musée en Antarctique

4ème jour d’excursion (matin)

Aujourd’hui, encore une excursion complètement différente. Nous nous rendons à « Port Lockroy » : un site historique et maintenant un musée recréant les conditions de vie dans les stations en Antarctique à l’époque (pas si lointaine, les 50’s)

2013/03/Antarctique-J6_139
  2013/03/Antarctique-J6_145
  2013/03/Antarctique-J6_144
 

2013/03/Antarctique-J6_141
 
Cette station est occupée pendant l’été par 6 membres qui se chargent de son entretien. Une visite très intéressante qui permet d’imaginer un peu la vie « d’ermite » en Antarctique pendant plusieurs mois. Tout le matériel est d’époque, aussi bien les appareils techniques que les boîtes de conserves, livres, magazines et affiches des stars de l’époque dans le dortoir pour se donner du baume au coeur : Audery Hepburn, Elisabteh Taylor, Jayne Mansfield, ..

J’ai discuté un peu avec ceux qui s’occupent en ce moment de la station et qui ferment dans 3 semaines pour toute la période hivernale. Tous sont heureux de vivre cette expérience pour 6 mois, certains même l’ont déjà fait à plusieurs reprises.
Bien que l’île sur laquelle se trouve la station soit minuscule (elle en occupe la moitié), ils profitent de la vie qui y règne tout autour avec comme seuls voisins les pingouins forcément. Et le paysage change continuellement au gré des conditions climatiques.
Étonnant de rencontrer des gens qui vivent ce type d’expérience si particulière pour moi mais qui pour eux semble tout à fait normale.

2013/03/Antarctique-J6_148
  2013/03/Antarctique-J6_149
  2013/03/Antarctique-J6_152
  2013/03/Antarctique-J6_155
 

 

La boutique de souvenirs leur permet de recueillir des fonds pour le maintien du lieu. C’est de là également qu’on peut envoyer des cartes postales avec un cachet de l’Antarctique, la classe !

2013/03/Antarctique-J6_146
 

 

Suite de la visite sur une autre minuscule île voisine, toujours occupée par une colonie de pingouins. Le temps s’est beaucoup dégradé, le vent souffle fort. Le paysage inspire un sentiment encore une fois dramatique, renforcé par les squelettes de baleines. Je sens qu’on ne va pas moisir ici. Le temps d’observer un peu les pingouins qui cette fois restent plutôt immobiles et se protègent du froid face aux rochers. J’ai les pieds gelés, vivement le retour au bateau.

2013/03/Antarctique-J6_159
  2013/03/Antarctique-J6_137
  2013/03/Antarctique-J6_132
  2013/03/Antarctique-J6_126
  2013/03/Antarctique-J6_125
 

 

Surtout que la surprise cullinaire du jour se présente sous la forme d’un barbecue pour le déjeuner : de grosses saucisses pour déguster de bons choripans, du poulet et du boeuf ensuite, et ce boudin noir super bon. J’avoue que j’en ai largement profité 🙂

2013/03/Antarctique-J6_162
 

Vous voulez en savoir plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *