Pages Navigation Menu

Une balade dans la montagne avec 2 nouveaux « compagnons »

Une balade dans la montagne avec 2 nouveaux « compagnons »

7ème jour du roadtrip dans le NOA, c’est une journée bonus puisque nous devions initialement repartir ce matin d’Iruya mais nous sommes tombés sur le charme et la quiétude du lieu et avons donc décidé d’y rester plus longtemps que prévu.

On va pouvoir profiter tranquillement des lieux et on a prévu une balade d’1/2 journée pour aller voir un autre village encore plus reculé dans la vallée, sans aucune route pour y accéder.

Nous sommes 4 aujourd’hui puisque nous avons “récupéré” hier une Argentine qui voyage quelques jours ici et à qui on a proposé de repartir avec nous en voiture demain pour Tilcara où on s’arrêtera certainement dormir.

On quitte la pension dans la matinée et très vite, les chiens du village nous suivent à la trace. Rien à voir avec les meutes enragées que j’ai cotoyé en Patagonie, depuis un moment tous les chiens que l’on croise sont assez attendrissants. Ils reconnaissent bien les touristes en tout cas !

2014/01/RoadTripNOA-J7_139
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_138
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_137
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_134
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_132
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_131
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_130
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_127
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_136
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_133
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_125
 

On était parti depuis 15 minutes qu’une paysanne nous engueule littéralement car on laisse les chiens nous suivre. Elle pense qu’on leur a donné à manger pour cela et elle nous demande de les taper ou leur jeter des pierres pour qu’ils s’éloignent et retournent au village. Impossible de faire ça évidemment pour nous, par contre elle n’hésite pas à user de la force.

On comprend mieux pourquoi les chiens sont plus attirés par les touristes vu comment ils sont traités par les locaux. Ils battent tous en retraite sauf un qui s’obstine à nous suivre, on aura beau essayer de le faire rebrousser chemin, rien n’y fait.

Tant pis, ça fera un compagnon de balade.

2014/01/RoadTripNOA-J7_124
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_123
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_122
 

La balade se poursuit dans la vallée, toujours dans des paysges très secs. On croise des ânes, des villageois se rendant à Iruya, LA ville du secteur (c’est dire !) et une petite maison ultra isolée (je recherche toujours une maison de campagne ;-)

2014/01/RoadTripNOA-J7_121
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_119
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_118
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_116
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_115
 

On traverse nombre de ruisseaux dans cette large vallée avant d’atteindre ce village…dont j’ai oublié le nom et qui est de toute façon difficilement trouvable sur une carte.

Et notre copain à 4 pattes tout mignon qui est toujours là et est plutôt à l’aise

2014/01/RoadTripNOA-J7_114
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_111
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_108
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_107
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_104
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_103
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_102
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_101
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_99
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_97
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_94
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_93
 

 

Encore un village bien isolé du monde où le temps semble suspendu. C’est désert, à part quelques enfants qui jouent :

2014/01/RoadTripNOA-J7_92
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_91
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_89
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_87
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_86
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_85
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_83
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_82
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_80
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_79
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_78
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_77
 

On se trouve un mini restaurant qui ne sert que des empanadas. Ça ira très bien ! Et pour notre chien, 2 empanadas ne seront pas de trop pour lui donner des forces pour le chemin retour, il commençait à fatiguer sur la fin.

D’ailleurs, il va s’écrouler à mes pieds après son déjeuner !

2014/01/RoadTripNOA-J7_76
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_75
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_74
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_73
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_72
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_70
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_69
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_68
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_66
 

Après cette petite pause déjeuner, il est temps de repartir. Mais notre chien se met à beaucoup boiter et n’arrive plus du tout à avancer. Il devait déjà avoir mal à une patte et les 3 heures de marche ne l’ont pas aidé, on l’a vu s’écrouler en arrivant ici mais on ne pensait pas qu’il aurait autant de mal à repartir.

Le retour risque d’être compliqué…

On l’aide comme on peut en le portant un peu et en se relayant, on s’est tous pris d’affection pour cet adorable chien.

2014/01/RoadTripNOA-J7_65
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_63
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_62
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_60
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_58
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_57
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_56
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_55
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_54
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_53
 

Mais il ne laisse plus faire au bout d’un moment et s’arrête pour se réfugier à l’ombre et ne plus bouger. Ce n’est pas bon signe :-( On essaye tous de le motiver comme on peut pour qu’il avance, ce qu’il arrivera à faire difficilement. Le pauvre a l’air de beaucoup souffrir et il reste 2-3 heures pour revenir à Iruya, difficile… Côté paysages, ils sont toujours superbes, plus au retour même, avec toujours ces montagnes colorées

2014/01/RoadTripNOA-J7_51
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_50
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_48
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_44
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_42
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_41
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_39
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_38
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_37
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_35
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_33
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_32
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_31
 

On est quasiment arrivé à Iruya, notre chien a tenu le coup ! Mais alors qu’on s’arrête pour voir des chèvres se restaurer, notre copain tombe de fatigue. L’occasion de lui faire faire quelques petites pauses marrantes, il est tellement adorable !

2014/01/RoadTripNOA-J7_28
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_25
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_24
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_18
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_23
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_22
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_21
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_20
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_19
 

Retour au village dans l’après-midi, le temps de faire quelques autres photos des lieux et des habitants, notamment un petit à la bouille craquante, et de se reposer un peu devant la pension :-)

2014/01/RoadTripNOA-J7_16
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_15
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_13
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_11
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_10
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_09
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_08
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_06
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_04
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_03
 
2014/01/RoadTripNOA-J7_01
 

Notre chien nous laissera à l’entrée du village et ira retrouver ses copains, certainement pour leur raconter ses péripéties. Il ne nous dira même pas au revoir, alors qu’on l’a tellement aidé pour revenir ici, ingrat !

Fin de cette belle petite journée de balade dans ce coin reculé d’Argentine. Demain, nous reprenons la route pour retourner à Ticara passer la nuit et rendre la voiture le surlendemain.

Mais en attendant, le petit plaisir en fin de journée sur le toit de la pension : une petite bouteille de vin blanc de Cafayate, aux dernières lueurs du jour. Il n’en faut pas plus pour être heureux :-)

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *