Pages Navigation Menu

Les bus à Buenos Aires : vrai casse-tête ou simple erreur de conception ?

Les bus à Buenos Aires : vrai casse-tête ou simple erreur de conception ?

Warning: '/wp-content/uploads/2013/03/BuenoAires-Bus_02.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Warning: '/wp-content/uploads/2013/03/BuenoAires-Bus_01.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Warning: '/wp-content/uploads/2013/03/BuenoAires-Bus_03.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Bon, il faut que j’écrive un article dédié aux bus à Bueno Aires car j’en ai plus que marre ! Pourtant, je ne suis pas mauvais en orientation mais là, il y a quand même un vrai problème. Apparemment, c’est connu qu’il est très compliqué de se repérer avec les bus dans cette ville, ça me rassure !


Alors, comment ça marche ou plutôt comment ça marche pas ? J’ai acheté le guide de bus officiel qui contient :
1) La liste des rues et des tronçons de numéro pour chacune d’entre elles

2) Le plan de la ville découpé en 15 cartes, chacune contenant 9 cases (on commence à imaginer la galère)

La méthode :

1 – on cherche dans la liste des rues la destination voulue (nom de la rue et numéro approximatif)
2 – une fois trouvé, cela renvoie à une case dans un des 15 plans : ex. C9 sur le plan 12
3 – la case en question contient la liste des bus y faisant arrêt
4 – ne reste plus qu’à en faire de même pour la provenance…..et prier pour qu’il y ait un numéro de bus commun.

C’est pas n’importe quoi ça ??? Car quand il n’y a pas de ligne commune passant par ces 2 cases, c’est là que tout se complique puisqu’il faut chercher un peu au hasard un bus possible dans les cases avoisinant la provenance ou la destination.
Sinon, ils auraient peut-être pu faire un plan de bus directement ??? Bon, je suis sûr que ça doit bien exister mais en tout cas pas dans le guide que j’ai récupéré.
Et galère supplémentaire, dans le bus, les arrêts ne sont jamais annoncés. Et trouver un arrêt dans la rue se fait aussi un peu par hasard. Bref, il faut connaître quoi !

Je pense qu’une prestation de conseil en orientation et information voyageur ne ferai pas de mal. Jojo, si ça t’intéresse, il y a du travail ici 😉

Autre truc marrant sur les bus : soit on a une carte de transport, soit on achète des billets à l’unité. Et dans ce cas, on ne peut payer qu’en pièces et pas en billets. Sauf que les pièces sont rares, tout se paye en billet, y compris la monnaie qu’on nous rend dans les magasins, restaurants…Donc à plusieurs reprises, n’ayant pas de pièces, j’ai demandé au chauffeur de payer le tarif normal en billets, ce qu’il n’a pas accepté. Et voilà comment gruger « honnêtement » et avoir ma petite revanche contre les bus, yes !!!

 

Vous voulez en savoir plus ?

4 commentaire

  1. Il est sympa le lino !!
    🙂

    bizzzzzzzzzzzz

  2. Et comment font les locaux?!?

    • Ils parlent espagnol et savent demander de l’aide :-p

      • Comme les parisiens, ils connaissent les lignes par coeur. C’est ça le truc je pense ! Moi, je parle pas espagnol mais je sais qd même demander de l’aide, c’est comme ça que je me suis le mieux débrouillé pour les bus

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *