Pages Navigation Menu

Bye Ruth…je reprend seul la route (mouah !)

Bye Ruth…je reprend seul la route (mouah !)

Encore un titre ultra recherché dans la rime, celle-ci tellement évidente que je n’ai pu résister. Eh oui, c’est donc aujourd’hui que nous nous quittons avec Ruth, après s’être rencontrés par hasard il y a presque 3 mois à Bariloche. On a fini ce bout de chemin ensemble de la meilleure façon qu’on pouvait imaginer par le Huayna Potosi (et peut-être que seuls, nous n’y serions d’ailleurs pas arrivés ?).
Il est temps de se dire au revoir avec une pointe d’émotion après toutes ces expériences partagées ensemble, comme il y a quelques jours avec les autres du petit groupe qu’on avait formé. On aura vécu de superbes moments et toujours très bien entendus sur le style de voyager, le rythme, les activités effectuées tout du long. Ça aura été une compagnon de voyage idéale, sans quoi nous ne serions pas restés ensemble aussi longtemps maintenant.
Mais chacun le sait, ça va faire aussi du bien de continuer seul, ce n’est pas du tout la même chose qu’à plusieurs, avec ses avantages et ses inconvénients.

Mais ce n’est pas un adieu puisque le rendez-vous est pris au plus tard pour le carnaval de Cologne en février prochain avec les autres de la « Bolivian Team ».
Maintenant, il ne me reste plus qu’à me préparer à partir aussi, j’ai un bus pour m’amener à Puno, sur les rives Péruviennes du lac Titicaca, en faisant une escale à Copacabana que je connais mainnenant assez bien.
Mais avant cela, il faut que je fasse un saut à mon agence dz voyage préférée pour récupérer, j’espère, ces satanées chaussures de marche.
C’est l’occasion de me rebalader un peu dans La Paz : la place de la cathédrale, les bémos, les petites rues bondées par les échoppes.
C’est à cette occasion que j’ai pu découvrir de près des….foetus de lama…Oui, c’est très gore mais ça porte bonheur chez soi apparemment alors…!
Enfin ici, car je ne suis pas certain que ça passe la douane pour en ramener en France.

2013/12/LaPaz-passage2_22
 
2013/12/LaPaz-passage2_21
 
2013/12/LaPaz-passage2_20
 
2013/12/LaPaz-passage2_19
 
2013/12/LaPaz-passage2_18
 
2013/12/LaPaz-passage2_17
 
2013/12/LaPaz-passage2_16
 
2013/12/LaPaz-passage2_15
 
2013/12/LaPaz-passage2_14
 
2013/12/LaPaz-passage2_13
 

Bon, j’arrive à l’agence…alors ? Le Français n’est pas là, c’est sa collègue Bolivienne qui m’accueille par un direct du droit : « désolé, on a pas encore reçu vos chaussures ! ». Quoi ?????
Ahhhhh, c’est une blague !!! Quel sens de l’humour ces Boliviens. Mais Bolivien rime aussi avec « tout est bien qui finit bien ». C’aura été compliqué mais je les ai récupéré ces fameuses chaussures !

Pour me féliciter (je n’ai rien fait à part harceler l’agence pour les récupérer) et aussi pour écouler mes derniers pesos, je vais me faire un petit « Double Whopper » au Burger King….enfin plutôt 2. Ben oui, il faut bien se séparer de sa petite monnaie 😉
Et comme ça, je n’ai pas de risque de fringuale jusqu’à ce soir, voire demain !

Enfin, je retourne à l’hostel, je reprend mes affaires, prend un taxi pour le terminal de bus et c’est parti ! Ça fait la 3ème fois que je parcoure la route La Paz – Copacabana, je la connais bien mais apprécie toujours autant la vue depuis les hauteurs sur cette ville qu’on peut trouver probablement repoussante mais à coup sûr impressionnante. Et la banlieue se trouve encore plus moche avec ces constructions en brique. Finalement, le paysage ne redevient beau qu’à l’approche du Titicaca.

2013/12/LaPaz-passage2_12
 
2013/12/LaPaz-passage2_11
 
2013/12/LaPaz-passage2_10
 
2013/12/LaPaz-passage2_09
 
2013/12/LaPaz-passage2_08
 
2013/12/LaPaz-passage2_07
 
2013/12/LaPaz-passage2_06
 
2013/12/LaPaz-passage2_05
 
2013/12/LaPaz-passage2_04
 
2013/12/LaPaz-passage2_03
 
2013/12/LaPaz-passage2_02
 
2013/12/LaPaz-passage2_01
 

Une petite escale d’1h à peine, le temps de me prendre un dernier thé de coca au soleil (je n’ai pas plus pour me payer un café ou un chocolat) et maintenant, de l’inédit puisque je vais au-delà de Copacabana, l’inconnu !!!
Le temps de passer à pied la frontière en soirée (le bus s’arrête avant et nous récupère après) plus 3 bonnes heures de bus supplémentaires et j’arrive en fin de soirée soirée à Puno, mon 1er point de chute au Pérou sur les bords du lac Titicaca.

Et voilà, comme aurait pu le dire Hervé Villard (même si j’apprécie plus certains chanteurs français, non je ne suis quand même pas arrivé à ce niveau très critique !!!) : « La Bolivie, c’est fini…mais je sais que j’y retournerai un jour ! »
3ème pays que j’achève en Amérique du Sud et fin aussi d’un petit cycle puisqu’après avoir voyagé pas mal de semaines accompagné, je vais me retrouver de nouveau seul. Vais-je retrouver d’autres compagnons ou continuer ainsi ? Dans l’immédiat, cela me convient de poursuivre un peu en solo, ça fait du bien de se retrouver, d’être complètement autonome.

 

Alors, bilan de ce pays ? Indéniablement incroyable, une vraie découverte et un vrai coup de coeur : on se sent réellement en plein dans les Andes, avec une culture et un passé Inca beaucoup plus présents qu’en Argentine et qu’au Chili (sauf dans le Nord de ces 2 pays).

Et surtout une diversité de paysages que je n’ai jamais vu avant : passer du désert de sel aux plus hautes cimes, du lac Titicaca à la jungle, tout ceci en quelques petites centaines de kilomètres (ou quelques dizaines d’heures de bus) est plus qu’étonnant. Et il resterait tellement d’autres endroits que je n’ai pas pu visiter, notamment toute la partie Est, en pénétrant dans la forêt Amazonienne et en se rapprochant du Brésil.

Des locaux aussi très accueillants, ouverts, festifs (sauf peut-être pour certains commerçants vraiment très rudes pour ne pas dire pire) qui vivent dans un pays complexe politiquement gouverné par un président adoré par les uns, détesté par les autres, et en pleine évolution sociale.
Quand on voit toutes les ressources naturelles incroyables de ce pays (argent, or, silicium, café, …), il ne serait pas étonnant qu’il devienne un des pays majeurs d’Amérique du Sud. Espérons-le car ils partent de loin ! Voilà, en conclusion : un pays magnifique et étonnant à découvrir ou redécouvrir. Le label d’or « Approved by LAB » a été d’ailleurs attribué à l’unanimité !

Quant à moi, j’entame pour un bon mois mon dernier pays à visiter sur ce continent : le Pérou. Comme à chaque fois, je suis très impatient de découvrir une partie de ses merveilles. L’aventure continue 🙂

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *