Pages Navigation Menu

Des crocos et un magnifique coucher de soleil sur la savane

Des crocos et un magnifique coucher de soleil sur la savane

Nous avons bouclé la 1ère partie de ce tour dans la jungle, la Selva (fôret vierge). Nous avons bien profité de cette ambiance d’isolement complet de la jungle pendant 2 jours.

Une belle découverte inédite pour moi, même si j’ai trouvé la balade du 2ème jour un peu répétitive.

Ce matin, nous partons assez tôt car nous avons de la route à faire. Enfin, plutôt du bateau. On doit refaire tout le chemin inverse pendant 1h30 sur la rivière pour retourner à Rurrenabaque (plus rapide car nous sommes dans le sens du courant) puis 2 bonnes heures de voiture avant de reprendre un autre bateau.

Nous partons sous un brouillard dense qui renforce cette impression (fausse) d’être des Indiana Jones en herbe. Puis tout se découvre pour nous permettre d’admirer ces belles collines luxuriantes.

Arrivés à Rurrenabaque, on fait nos adieux à notre guide. Un vrai gars du pays comme on dit qui connait parfaitement tout de cet environnement sauvage. Tout l’inverse de nous, petits citadins !

2014/01/Rurrenabaque-Selva_09
 
2014/01/Rurrenabaque-Selva_08
 
2014/01/Rurrenabaque-Selva_07
 
2014/01/Rurrenabaque-Selva_05
 
2014/01/Rurrenabaque-Selva_04
 
2014/01/Rurrenabaque-Selva_03
 
2014/01/Rurrenabaque-Selva_01
 

 

Et après cette étape routière de 2h et un déjeuner, on est repartis pour 3h de bateau. Mais cette fois-ci, c’est autant pour nous rendre à notre camp au bord de la rivière que pour observer les hôtes : tortues, oiseaux, et évidemment les 2 stars du coin, j’ai nommé les alligators et les dauphins roses. Sisi !

Une entrée en matière directe dans la Pampa, tout cet environnement articulé autour des rivières

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_174
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_173
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_172
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_171
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_170
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_169
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_168
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_166
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_165
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_164
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_163
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_162
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_161
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_160
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_156
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_153
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_152
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_149
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_148
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_145
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_143
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_141
 

 

Qu’on est bien à se prélasser sur ce bateau au soleil…qui tape. Et toutes les attractions viennent à nous, dont une belle succession d’alligators très impressionnants lorsqu’on s’en approche.

On est tellement bien que ça pousse forcément à un petit roupillon. Il en faut (très très) peu pour que je plonge toujours dans les nymbes. Mais je ne suis pas le seul cette fois

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_134
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_129
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_128
 

 

Et on continue la balade jusqu’à notre camp en découvrant de nouveaux oiseaux, des singes et ces fameux dauphins roses. Difficile de les prendre en photo, ils sont assez furtifs. Mais ils existent bel et bien !

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_139
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_131
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_127
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_126
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_125
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_124
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_120
 

 

On arrive enfin à notre camp au bord de la rivière. Le temps de s’y installer (cette fois, nous sommes tous dans une même chambre), et on repart en fin de journée pour admirer le coucher de soleil à proximité.

Avec une petite bière locale en guise d’apéro, le cadre est sublime et les dégradés dans le ciel incroyable, passant par tous les tons possibles : du rose, du jaune, du rouge (non ce ne sont pas les ingrédients d’un cocktail).

Celui-là, il restera très bien classé dans la liste des couchers de soleil (toujours après ceux de La Vigie, forcément en n°1 mondial ;-) )

On a en tout cas du mal à croire qu’on est dans le même pays que le salar d’Uyuni, le lac Titicaca… C’est dément de se dire qu’on est passé des montagnes de La Paz à la jungle amazonienne en même pas 300km. Quelle diversité unique on peut trouver en Bolivie !

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_119
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_118
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_117
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_116
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_115
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_114
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_112
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_111
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_110
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_109
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_108
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_107
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_106
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_105
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_104
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_103
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_102
 

 

Voilà comment finir la journée de la meilleure façon qui soit. Vraiment finie ? Pas complètement puisqu’une nouvelle sortie nocturne nous attend : aller à la rencontre des alligators de nuit. Encore de l’inédit ça et du sensationnel ! On retourne donc en bateau autour du camp en naviguant doucement et cherchant au loin les yeux brillants dans la nuit noire, comme 2 billes lumineuses.

Il ne faudra pas longtemps pour en débusquer un et l’approcher. Très très impressionnant ! Il fait pourtant tout tranquille en apparence, on dirait pas que ça puisse mordiller à une vitesse fulgurante cette petite bestiole !

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_100
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_99
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_98
 

 

Cette fois-ci, c’est bel et bien fini. Retour au camp pour dîner, quelques parties de cartes (c’est devenu notre rituel) et au lit. Car demain, debout très tôt pour admirer le lever du soleil puis encore des activités assez uniques…

Suite au prochain épisode, même lieu, même site web !

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *