Pages Navigation Menu

Un passage au Chili par la petite porte

Un passage au Chili par la petite porte

Warning: '/wp-content/uploads/2013/05/Trek-ElChalten-VillaOHiggins.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Aujourd’hui, je fais mes adieux à El Chalten pour me rendre à pied au Chili. Une manière un peu moins conventionnelle de passer la frontière, et un peu plus à contre-courant que la route 40 qui file au Nord vers Bariloche, en Argentine. Objectif de la journée : atteindre le port d’où partira le bateau demain pour Villa O’Higgins. Je suis paré, malgré une nuit un peu courte de 4h…

Comme je l’avais expliqué, cela va se dérouler obligatoirement en 1 journée car comme je n’ai aucun moyen de camper avant la destination.

3 étapes donc aujourd’hui :
1) El Chalten -> Lago Desierto en bus
2) Traversée du Lago Desierto en bateau
3) Lago Desierto -> Lago O’Higgins à pied

Une petite carte pour expliquer tout cela :

 

1) Bus d’El Chalten au lago Desierto : très cher pour le peu de kilomètres (40km) !

Solution alternative : à pied mais principalement de la route. Impossible pour moi vu le temps et la distance.
Après un dernier adieu à El Chalten, les paysages continuent à être somptueux, le Fitz Roy toujours en toile de fond. Enfin, de ce que j’en vois car avec peu d’heures de sommeil, j’ai dormi quasiment tout du long

2013/05/VillaOHiggins-Trek_73
 

 

2) Bateau pour la traversée du lago Desierto : possible à pied mais ça rajouterait 16 km…donc non !
A 40km au nord d’El Chalten, ce petit lac aux couleurs bleu turquoise est un enchantement. La traversée dure 30 minutes pendant lesquelles on peut observer le Fitz Roy s’éloigner doucement.

2013/05/VillaOHiggins-Trek_71
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_70
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_68
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_66
 

 

A destination se trouve le poste frontière pour sortir d’Argentine. Un tout petit bureau avec un agent d’un calme absolu ! Il prend soin d’écrire sur un registre traaaannnnnqqqquiiiilllleeemmmmmeeennnntttt le nom de tous ceux qui quittent le pays par ici, c’est-à-dire assez peu de monde !
Et pour le tampon de sortie sur le passeport, c’est pareil : il faut bien le badigeonner avec de l’encre, puis le buvard pour que ça ne bave pas. Ici, c’est comme en Suisse, on a le temps………………………

2013/05/VillaOHiggins-Trek_61
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_60
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_59
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_57
 

 

Eh oui, nous ne sommes que 7 aujourd’hui à effectuer ce trek afin de nous rendre à Villa O’ Higgins, dont un couple de suisse-allemand que j’avais déjà croisé sur le Torres.

 

3) Trek de 22km pour atteindre le lac : pas d’autre choix que de le faire à pied. Durée normale : 6h

Il est 12h30, allez c’est parti pour 22km de marche…avec toutes mes affaires : le gros sac dans le dos et le petit à l’avant. Je n’imaginais pas pouvoir le faire il y a quelques semaines mais après 7j de rando au Torres avec 20-25km, une petite journée devrait passer toute seule.

2013/05/VillaOHiggins-Trek_56
 

 

En respectant le temps, je devrais arriver vers 18h30, ce qui serait parfait. D’après les infos, il y a d’abord une montée sur 2km puis que du plat et une longue descente à l’arrivée, ça devrait le faire.
Bon, la montée était finalement beaucoup plus douce que ce que je m’imaginais, tranquille ! Ensuite, c’est vraiment de la ballade. Après El Chalten et surtout le Torres, tout parait beaucoup plus facile.

Au bout de 2h, j’arrive à la frontière Argentine/Chili : un simple poteau indicateur et de chaque côté, un panneau marquant l’entrée dans le pays. Excellent ! Le poste frontière du Chili ne se trouve que 10km plus loin.

2013/05/VillaOHiggins-Trek_55
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_52
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_51
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_50
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_49
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_48
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_47
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_46
 

 

Dès le passage au Chili, la ballade est un peu moins agréable : on suit une route gravillonnée plutôt en forêt. Au bout d’1h, j’arrive à un endroit complètement dégagé. Il faut passer un grillage pour poursuivre sur cette route qui a l’air de rejoindre au loin de nouveau la forêt.

2013/05/VillaOHiggins-Trek_42
 

 

Bizarre, j’hésite un peu mais en même temps, je ne vois pas bien d’autre chemin possible. Au bout de quelques minutes, en voyant des plots rouge et blanc réguliers sur le côté, je prend conscience que je suis en réalité sur une piste d’atterrissage d’un aérodrome.
Mais bien sûr : une piste ici, au milieu de nulle part, pas un seul village à des dizaines de kilomètre, c’est évident !!! Assez incongru je dois dire et à part pour du trafic de drogue entre les 2 pays, je ne vois pas bien. Marrant en tout cas !

2013/05/VillaOHiggins-Trek_44
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_43
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_41
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_39
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_38
 

 

La suite de la randonnée se poursuit tranquillement, même si je trouve le côté Chilien moins intéressant. C’est une longue descente qui m’attend sur la fin avec en ligne de mire encore un beau lac.
Et voilà que j’arrive à la douane. Enfin, la douane…il s’agit en fait de la maison des carabiniers qui officient en tant que douanier en plus de leur activités.
Je les entend au loin crier « touristo » en m’apercevant. Normalement, aux douanes classiques, les sacs sont souvent fouillés ou scannés et apporter des fruits ou légumes est interdit.
Ici, cela se passe tout en douceur et dans la bonne humeur, un beau tampon « caribineros de Chile » en guise de bienvenue.

2013/05/VillaOHiggins-Trek_37
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_34
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_33
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_31
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_30
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_29
 
2013/05/VillaOHiggins-Trek_25
 

 

Rien que pour ce passage de frontière plus qu’inhabituel, ce petit trek vaut le coup !
Il ne reste qu’un petit kilomètre pour arriver à l’hostel. Enfin, hostel, c’est un bien grand mot ! Je pensais arriver dans un petit village avec un mini-port.

Pas vraiment : le chemin s’arrête brusquement à une jolie petite ferme où vit une famille. C’est tout, pas de village, port ou commerces. Ou comment être complètement coupé du monde !!!
Cette famille loue de petites chambres à ceux qui effectuent ce trek. Je retrouve comme prévu les 2 Suisses, Tom et Riad, qui sont arrivés hier et ont déjà bien profité du lieu : pêche, aide pour diagnostiquer de quoi souffre un des chiens (évidemment, comme ils sont étudiants en médecine, ça fait un peu comme dans les Bronzés avec « Copain comme cochon »).

2013/05/VillaOHiggins-Trek_22
 

 

Ils ont déjà eu le temps de réfléchir sur la vie… C’est ça qui est bien ici, il n’y a rien de rien à faire !
Un petit dîner dans le salon familial : pour moi, des restes de sandwich. Pour eux, 2 mini truites pêchées dans le lac. Et à 22h, tout le monde au lit.

Vu que je me suis couché à 5h la veille et après ce bon petit trek, je ne crois pas avoir tenu plus de 10 secondes une fois couché. Et seul dans ma chambre, avec 2 bonnes couettes bien épaisses, c’est le pied !

Demain, eh bien, rien à faire mis à part attendre le départ du bateau pour 17h.

 

Vous voulez en savoir plus ?

ou

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *