Pages Navigation Menu

« On a marché sur la lune »

« On a marché sur la lune »

Un titre un peu pompeux et pompé à Tintin, pourquoi donc ? Eh bien, c’est l’expérience que j’ai eu la chance de vivre ce soir, pendant laquelle je me serais cru sur une autre planète : se balader de nuit, sans aucun éclairage artificiel, au milieu de formations géologiques de plusieurs centaines de millions d’années et dans un parc que l’on nomme communément “vallée de la lune”…cela relève de l’exceptionnel !

 

Petit résumé de cette soirée incroyable : nous sommes donc partis ce matin de Mendoza pour un trajet classique en bus de quelques heures à destination de la petite ville de San Agustin de Valle Fertil (un long trajet d’ailleurs mais encore une superbe route).

Un nom à rallonge, certes, mais une base idéale pour découvrir dans les environs 2 parc naturels semi-désertiques présentant apparemment des formations rocheuses hallucinantes, des canyons, des traces de dinosaures…Et inscrits au patrimoine de l’Unesco.

On a réservé à l’avance notre hostel et dès notre arrivée, on vient nous chercher au terminal de bus en minivan pour nous y amener. Je n’ai pas été très habitué à ce service VIP jusqu’à présent.

Une fois à l’hostel, on nous fait un briefing commercial sur la visite de ces 2 parcs. Pas trop habitué non plus, j’aime pas trop ce déballage commercial un peu agressif. Mais malheureusement, nous n’avons pas trop le choix pour une fois, il n’est pas possible de se rendre librement dans ces parcs.

Et il se trouve que pour le 1er parc, Ischigualasto (aussi appelé “vallée de la lune”), une sortie spéciale est organisée ce soir car nous sommes en période de pleine lune. Ça coûte assez cher (par rapport aux autres dépenses en Argentine, tout est relatif) et il nous faudra repayer si nous souhaitons y retourner demain.

On hésite un peu avec les 3 autres mais rapidement, on se dit que c’est une occasion assez unique : il s’agit de se balader dans le parc en pleine nuit, à la seule lumière de la lune. Ça laisse rêveur et songeur, c’est parti !

 

Départ vers 22h, 1h de voiture pour atteindre le parc. Là, un cortège de quelques voitures se créé et fait une boucle dans une partie du parc, s’arrêtant à quelques points stratégiques pour qu’on puisse marcher…sans lampe de poche !

Dès la 1ère halte, on est tout de suite sous le choc : on se trouve au bord d’un immense canyon qu’on distingue parfaitement. La pleine lune et le ciel très pur dans cette région suffisent pour marcher sans crainte et voir nettement d’autres personnes à quelques mètres, du jamais vu !!!

2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_27
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_26
 

 

Les arrêts suivants successifs nous permettent de nous promener entre des rochers aux formes démentes, sous un ciel étoilé incroyable. Les paysages sont désertiques, d’où ce sentiment d’être réellement sur la lune ! Quelques photos pour se rendre (un peu) compte du cadre et de cette impression très étrange :

2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_24
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_22
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_21
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_20
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_18
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_17
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_14
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_12
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_10
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_09
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_08
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_04
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_03
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_01
 

 

Pas facile évidemment de faire des photos nettes dans ces conditions, surtout sans pied. J’ai essayé de caler au mieux l’appareil au sol et d’utiliser des poses longues, sans trop pouvoir bien cadrer. Ca aurait pu être beaucoup mieux, mais j’ai fait avec les moyens du bord et le temps qui m’était imparti !

Et tant que j’y étais, je me suis dit que le cadre était tout trouvé pour une petite séance rapide de Lightpainting…pas trop réussi mais marrant !

2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_19
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_15
 

 

Le dernier arrêt se fait au niveau d’un plateau constitué de dizaines de cailloux ronds….Une étrange composition, une manifestation d’origine extra-terrestre ?

2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_07
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_06
 
2014/01/SanJuan-Ichigualasto-Nuit_05
 

Le temps de rentrer à l’hostel, il est déjà 2h. Un peu fatigués mais tellement impressionnés par cette expérience assez unique et étrange qui chamboule totalement les sens : pouvoir marcher en pleine nuit, sans lampe, au milieu de toutes ces formations rocheuses sorties de l’univers de Star Trek, je ne crois pas que je revivrais cela de sitôt !

On retourne dès demain dans le même parc redécouvrir de jour certaines parties que l’on vient de visiter, j’ai hâte !

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *