Pages Navigation Menu

Jour de marché à Tarabuco

Jour de marché à Tarabuco

Aujourd’hui, c’est dimanche : le jour du Seigneur, de Jacques Martin et Michel Drucker. Et ici, c’est la journée du marché de la ville de Tarabuco dans les environs de Sucre, une excursion touristique certes mais recommandée par les différents guides.

Donc let’s go ! Nous avons réservé hier avec la “Bolivia DreamTeam” notre tour comprenant l’A/R en bus et 3h à passer sur place. On avait un peu peur que ça fasse court mais ce sera finalement suffisant pour en faire le tour.

On s’y rend également avec un couple de français qu’on avait rencontré à l’hostel d’Atacama et qui voyage avec leurs 2 petites filles, toutes mignonnes (environs 6 et 2 ans). Comme quoi, on peut voyager dans toutes les conditions même si ce n’est pas toujours simple surtout ici. Apparemment, les 2 filles supportent sans trop de problème le dépaysement mais aussi les conditions de voyage pas toujours évidentes (la très haute altitude, les longs trajets en bus, …)

 

Tarabuco est un immense marché ouvert dans toute la ville, où l’on trouve de tout : des aliments, des vêtements, de l’artisanat local, de la quincaillerie, …Pour les locaux, c’est bien sûr le jour des courses. Et pour les touristes, c’est le jour des photos ! Car c’est une bonne occasion de saisir des moments de vie et quelques portraits de Boliviens en tenue locale.

Bon, pour les portraits, ce n’est pas si simple…même si c’est une destination touristique, la majorité des personnes ne veut pas être pris en photo. Certains pensent toujours qu’on leur vole ainsi leur âme, d’autres doivent être simplement saoulés par les touristes qui les mitraillent, ce que je peux comprendre.

Au début, j’y allais très poliment en leur demandant si je pouvais les prendre en photos. Comme c’était quasi systématiquement un refus immédiat, j’ai été obligé de passer en mode paparazzi de loin. C’est bien sûr moins agréable, les photos sont de moins bonne qualité, mais le seul moyen de ne pas se faire repérer.

Comme mes compères, j’ai beaucoup “shooté” ici et du coup beaucoup trié aussi. En voici un long extrait :

2014/01/Tarabuco_124
 
2014/01/Tarabuco_123
 
2014/01/Tarabuco_122
 
2014/01/Tarabuco_120
 
2014/01/Tarabuco_118
 
2014/01/Tarabuco_115
 
2014/01/Tarabuco_112
 
2014/01/Tarabuco_111
 
2014/01/Tarabuco_110
 
2014/01/Tarabuco_109
 
2014/01/Tarabuco_105
 
2014/01/Tarabuco_104
 
2014/01/Tarabuco_103
 
2014/01/Tarabuco_101
 
2014/01/Tarabuco_100
 
2014/01/Tarabuco_99
 
2014/01/Tarabuco_96
 
2014/01/Tarabuco_94
 
2014/01/Tarabuco_93
 
2014/01/Tarabuco_92
 
2014/01/Tarabuco_89
 
2014/01/Tarabuco_88
 
2014/01/Tarabuco_86
 
2014/01/Tarabuco_85
 
2014/01/Tarabuco_83
 
2014/01/Tarabuco_82
 
2014/01/Tarabuco_81
 
2014/01/Tarabuco_78
 
2014/01/Tarabuco_76
 
2014/01/Tarabuco_75
 
2014/01/Tarabuco_74
 
2014/01/Tarabuco_73
 
2014/01/Tarabuco_72
 
2014/01/Tarabuco_70
 
2014/01/Tarabuco_67
 
2014/01/Tarabuco_66
 
2014/01/Tarabuco_63
 
2014/01/Tarabuco_61
 
2014/01/Tarabuco_59
 
2014/01/Tarabuco_58
 
2014/01/Tarabuco_57
 
2014/01/Tarabuco_56
 
2014/01/Tarabuco_54
 
2014/01/Tarabuco_53
 
2014/01/Tarabuco_52
 
2014/01/Tarabuco_51
 

Pendant presque 2h, on aura bien le temps de se balader au fil des rues et on ne sait plus où donner de la tête avec tout ce monde à immortaliser !

Pour dire combien les locaux n’apprécient guère qu’on les prenne en photo, Virginie se verra même lancer une pierre dans sa direction en dégainant son appareil d’un peu trop près. Prudence…

Après avoir bien déambulé, une pause déj au marché nous fera le plus grand bien. C’est toujours aussi bon et local…mais il vaut mieux avant de manger ne pas jeter un coup d’oeil au bac à vaisselle !

Jusqu’ici, je n’ai eu aucun problème, je croise toujours les doigts !

2014/01/Tarabuco_50
 
2014/01/Tarabuco_49
 
2014/01/Tarabuco_48
 
2014/01/Tarabuco_47
 
2014/01/Tarabuco_46
 
2014/01/Tarabuco_45
 
2014/01/Tarabuco_44
 
2014/01/Tarabuco_43
 
2014/01/Tarabuco_42
 
2014/01/Tarabuco_39
 
2014/01/Tarabuco_37
 

Et après cette petite pause déjeuner, c’est reparti pour un dernier tour de piste dans les ruelles saturées d’étalages, avant de reprendre notre bus pour rentrer à Sucre :

2014/01/Tarabuco_36
 
2014/01/Tarabuco_35
 
2014/01/Tarabuco_33
 
2014/01/Tarabuco_31
 
2014/01/Tarabuco_30
 
2014/01/Tarabuco_29
 
2014/01/Tarabuco_28
 
2014/01/Tarabuco_27
 
2014/01/Tarabuco_26
 
2014/01/Tarabuco_25
 
2014/01/Tarabuco_20
 
2014/01/Tarabuco_17
 
2014/01/Tarabuco_16
 
2014/01/Tarabuco_14
 
2014/01/Tarabuco_13
 
2014/01/Tarabuco_11
 
2014/01/Tarabuco_09
 
2014/01/Tarabuco_08
 
2014/01/Tarabuco_04
 
2014/01/Tarabuco_03
 
2014/01/Tarabuco_02
 
2014/01/Tarabuco_01
 

Fin de cette visite très agréable. Les marchés sont toujours un lieu de vie et d’échange très intéressant, celui-ci ne déroge pas à la règle. Maintenant, c’est une fin de dimanche assez tranquille entre l’hostel et un des bars où on élu domicile (aussi bien pour les boissons et les plats que pour le wifi puisqu’il est inexistant à l’hôtel).

Demain matin, on reprend le chemin de l’école. Comme au bon vieux temps, je dois faire mes devoirs en toute fin de week-end avant d’aller manger et me coucher. Et pas le droit non plus au film du dimanche soir (de toute façon, y en a pas ici !)

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *