Pages Navigation Menu

Une oasis en plein canyon

Une oasis en plein canyon

2ème jour de ce mini-trek du canyon de Colca. Objectif du jour : toucher le fond…géographiquement bien sûr ! Après avoir descendu de façon bien soutenue un versant très abrupt pendant 3h puis remonté un peu difficilement encore pendant 3h l’autre versant, je me suis posé dans un joli petit village bien caché en haut de la colline. Le genre de coin où « On y vient à pied, ceux qui habitent là ont jeté la clé, blabla… »
Je suis vraiment heureux d’être sorti du parcours très classique, c’est typiquement l’endroit reculé dans la montagne où il n’y a pas grand chose à faire mais où on se sent bien. J’avais eu quelques hésitations hier sur le chemin menant au village  car on ne le découvre que très tardivement mais je ne m’étais finalement pas trompé. Et heureusement car dans le cas contraire, avec des vallons infranchissables entre les différentes collines, il m’aurait fallu redescendre assez bas pour remonter par un autre chemin parallèle.

Après une bonne longue nuit, 2 petites barres de choco et c’est parti pour rejoindre cette fameuse oasis au fin fond du canyon. Pour une fois en trek, je n’ai pas à me lever aux aurores et j’ai bien le temps d’en profiter car ça devrait être assez tranquille : je ne devrai pas en avoir pour plus de 3-4h et maintenant, ce ne devrait plus que du plat et de la descente. Tant mieux car j’ai finalement bien morflé sur cette montée hier, de plus en plus difficile avec ces satanés escaliers en pierre !

 

Un petit coup d’œil sur le fond de la vallée déjà traversé hier et je quitte doucement ce village bien calme en prenant quelques photos de sa belle petite église et de la place principale, quelque peu déserte mais bien aménagée tout de même. C’est un peu le pays d’Heidi dans les Andes 🙂 Allez, je repars sur cette voie antique en pierre, je marche peut-être sur la voie des Incas !

2013/12/CanyonColca_98
 
2013/12/CanyonColca_95
 
2013/12/CanyonColca_94
 
2013/12/CanyonColca_93
 
2013/12/CanyonColca_91
 
2013/12/CanyonColca_90
 
2013/12/CanyonColca_89
 
2013/12/CanyonColca_88
 
2013/12/CanyonColca_87
 

Comme très souvent, je suis seul sur la quasi intégralité du chemin. Se retrouver en solo parmi ces espaces si immenses me donnent toujours la même impression de bien-être et le même respect face à la nature. En longeant toujours la gorge sur le même versant, je traverse différents minuscules villages qui amènent un peu de vie au milieu du canyon. Et apportent aussi un peu de verdure avec des cultures à flanc de colline. J’ai aussi toujours pile en face de moi l’autre versant (celui descendu hier) qui me parait si vertical…et surtout qu’il faudra remonter demain matin !

2013/12/CanyonColca_86
 

2013/12/CanyonColca_85
 
2013/12/CanyonColca_84
 
2013/12/CanyonColca_83
 
2013/12/CanyonColca_82
 
2013/12/CanyonColca_81
 
2013/12/CanyonColca_80
 
2013/12/CanyonColca_78
 
2013/12/CanyonColca_76
 
2013/12/CanyonColca_75
 

Et en me retournant, je vois désormais tout le fond de la gorge avec au loin, le passage que j’ai emprunté hier à la descente puis à la remontée :

2013/12/CanyonColca_74
 
2013/12/CanyonColca_73
 
2013/12/CanyonColca_72
 
2013/12/CanyonColca_70
 
2013/12/CanyonColca_69
 
2013/12/CanyonColca_54
 

Je traverse même de vieilles cultures en terrasses inca, peu avant d’avoir en ligne de mire cette petite oasis :
2013/12/CanyonColca_68
 
2013/12/CanyonColca_66
 
2013/12/CanyonColca_64
 

2013/12/CanyonColca_63
 
2013/12/CanyonColca_62
 
2013/12/CanyonColca_61
 

J’aperçois maintenant très bien se profiler mon point de chute du jour : l’oasis. Ce petit carré de verdure isolé au milieu de montagnes très sèches. Allez, encore une petite heure de descente et je vais pouvoir me (re)poser au bord d’une piscine, le pied !

2013/12/CanyonColca_59
 
2013/12/CanyonColca_58
 
2013/12/CanyonColca_57
 

Arrivé dans cette fameuse oasis, il ne me reste plus qu’à choisir une des pensions avec piscine bien sûr ! J’y arrive vers 12h et une fois choisie, j’ai tout le loisir de déguster tranquillement mon déjeuner (délicieux sandwich!) au bord de la piscine. Puis piquer une petite tête, lézarder au soleil… 🙂 Le pied quoi ! C’était une toute petite portion aujourd’hui, le but était d’arriver à ce lieu assez tôt pour bien en profiter.

Et je fais bien car en réalité, passé 15h30, le soleil lui ne passe plus justement. Eh oui, on est ici complètement encaissé dans la vallée et les montagnes sont trop hautes de chaque côté pour laisser filtrer le soleil plus tard dans l’après-midi.

2013/12/CanyonColca_55
 

 

Ce qui me conforte aussi dans l’idée que les tours groupés ne sont vraiment pas optimum. Le tour classique se fait en 2 jours, la descente le matin puis l’arrivée ici vers 16h avant la remontée le lendemain matin. C’est totalement inutile car on a pas le temps d’en profiter et le soleil est alors déjà couché.  C’est pour cette raison que j’avais « cassé » cette 1ère journée en 2, en couchant dans ce petit village d’altitude, ce qui me permettait de plus profiter de l’oasis le 2ème jour, avant la remontée le 3ème

 

Comme la veille, le dîner se fait assez tôt. La pension propose quelques plats simples : soupes, pâtes… Je dîne avec un couple de jeunes anglais sympas et un peu plus tard, 2 jeunes français nous rejoignent. Petits détails sur cette soirée assez effarante : les 2 français se commandent une bouteille de rhum…bon, je trouve que c’est pas vraiment la situation et l’endroit qui s’y prêtent, lors d’un trek en pleine nature. Surtout qu’ils ont l’air déjà bien gais.

Par la suite, en discutant avec eux, ils me racontent leur parcours et péripéties en Amérique du Sud….un voyage très différent du mieux, ça c’est sûr ! Leur programme principal : fêtes et drogues, puisqu’ils sont très consommateurs déjà en France et depuis quelques années d’à peu près tout ce qu’on peut trouver sur le marché (exta, cocaïne, héroïne, LSD…et d’autres dont je ne connaissais même pas le nom).
OK, hum ! Quand on se fait tatouer comme l’un deux sur la moitié du dos la représentation de la molécule du LDS, ça veut déjà tout dire !
Du coup, dans les pays d’Amérique du Sud, ils s’en sont donné à cœur joie sur la cocaïne, à un prix 10 fois moins élevé que chez nous.
Ce qui a failli leur valoir d’ailleurs un petit tour en prison après un banal contrôle de police, en ayant « oublié » quelques grammes dans leur poche. Et quand on a vu comme moi « Midnight Express » très (trop !) jeune, on sait que « la drogue c’est mal » (bouh…comme la guerre, la famine…) mais la prison dans certains pays, c’est bien pire !!!

A la rigueur, ça pouvait être un peu « amusant » au début lorsqu’il m’expliquaient de façon très ludique les effets des différentes familles de substances. Mais ensuite en causant un peu plus de leur vie, ils m’ont fait vraiment pitié. Jeunes et déjà complètement foutus au moins physiquement et certainement mentalement aussi. Drogués, alcooliques….vraiment très triste 🙁
Ils repartiront dans leur pension, un peu plus tard, complètement bourrés. Et en plus, j’ai dû leur filer un peu de monnaie car forcément, ils se sont pointés ici sans avoir assez d’argent !

 

Mais revenons à nos moutons ou plutôt nos lamas, largement plus intéressants. Maintenant que je suis bien au fond du canyon, il va encore re-falloir regrimper tout ça demain matin pour s’en sortir !
Départ donc vers les 7h le lendemain pour avoir un peu de marge et reprendre au sommet un bus qui doit partir vers les 10h pour me ramener à Arequipa (la montée ne devrait me prendre que 3h max).

Encore une très très belle balade aujourd’hui à Colca : pas trop longue, facile, sur le flanc de la montagn, au milieu de ce paysage très arides, avec tout juste ce qu’il faut  de pointes de verdure. Je trouve qu’il règne ici une ambiance d’isolement, d’histoire et en même temps de vie qui est intéressante.

Sur ce, une bonne nuit s’impose pour assurer le chrono demain !

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *