Pages Navigation Menu

Début de la remontée sur la Carretera Austral

Début de la remontée sur la Carretera Austral

C’est pas tout d’être allé à Villa O’Higgins, au bout de la route « Carreta Austral », il va falloir remonter maintenant. Destination : Cochrane, LA ville. Enfin, une ville où devrait déjà pouvoir retirer de l’argent dans une banque et retrouver un peu de souffle.

Avec Tom et Riad, on est bien motivés pour se rendre à Caleta Tortel, un village de pêcheurs lui aussi au bout de cette fameuse Carretera Austral (sur une autre branche que Villa O’Higgins).

Problème : pour s’y rendre depuis Villa O’Higgins, le bus à destination de Cochrane largue à un croisement de route et il faut ensuite marcher 20km pour atteindre le village (ou faire du stop pour les chanceux). Bon, on a pas très envie de se taper 20km avec tous nos sacs, on l’a déjà fait il y 2 jours pour nous rendre à Villa O’ Higgins. Et surtout l’autre problème, le nerf de la guerre : vu qu’on a pas un sou, difficile de s’y rendre directement, il n’y a pas de banque là-bas non plus.

L’idée est donc de se rendre à Cochrane, récupérer de l’argent, et prendre un bus le lendemain pour redescendre à Caleta Tortel (il y a un bus quotidien entre ces 2 villes). Eh oui, on est bien motivé pour passer du temps dans ces patelins !

Mais avant cela, petit moment de doute au réveil pour prendre notre bus de 8h à Villa O’Higgins. J’avais mis le réveil de ma montre à 6h30 et au moment de se lever, un gros doute nous envahit : il est 5h30 sur l’iphone de Tom, ainsi que sur l’ordinateur de l’estancia. Intéressant…qui a raison, qui a tort ? On a pas trop le droit à l’erreur, c’est un bus hebdomadaire, et passer une semaine entière ici serait…difficile !

Un peu compliqué d’avoir les idées claires à cette heure matinale mais on en déduit finalement que j’ai la bonne heure sur ma montre (j’étais bien à l’heure pour le bateau de 17h il y a 2 jours, pas de raison que ça ait changé).
On a pas trop compris ce mystère numérique, mais on est bien à la bonne heure pour prendre le car, c’est le principal.

2013/05/VillaOHiggins-Ville_01
 

 

Et là nous attendent quelques 6h de car sur la route Carreta Austral. « Route » est un bien grand mot car en partie goudronnée, elle s’achève ici sous la forme d’une piste. Il n’y a que 150km à parcourir mais on avance lentement…très lentement.
Les paysages n’en restent pas moins splendides, entre lacs et collines. Certainement plus varié que son pendant Argentin, la désertique route 40.

2013/05/Cochrane_17
 

 

On sent qu’on est vraiment dans une région difficilement accessible : la route est entrecoupée d’un lac qu’il faut traverser en ferry. Se rendre à Villa O’Higgins, ça se mérite. Y vivre, ça se respecte !

2013/05/Cochrane_16
 
2013/05/Cochrane_15
 
2013/05/Cochrane_14
 
2013/05/Cochrane_13
 
2013/05/Cochrane_12
 
2013/05/Cochrane_11
 

 

On arrive à Cochrane en fin de journée. Le trajet était un peu plus long que prévu, notamment à cause de ce petit pépin :

2013/05/Cochrane_10
 
2013/05/Cochrane_09
 

 

Maintenant, que faire ? 2 options : tracer vers le Nord ou redescendre ce village de Caleta Tortel ? Ils sont assez enthousiastes sur Tortel dans le Lonely Planet (toujours à prendre avec des pincettes, je commence à bien connaître ce guide et ses défauts). Quant au routard, rien sur Tortel. J’avais lu quelques articles de voyageurs y étant allés et ayant adorés. Comme dit Tom, « on passe peut-être à côté d’un truc énorme ! ».
Donc on se décide à prendre un bus pour le lendemain matin et retourner donc de nouveau plus au Sud, au lieu de remonter au Nord. Comme il y a des bus quotidiens, on n’y passera qu’une journée, ça n’a pas un gros impact sur notre planning.

En attendant, rien d’extra en cette fin de journée : recherche d’hostel, acheter de quoi manger. Ah si, on a fait toute la ville pour trouver une petite pension de famille car même avec l’adresse, tout le monde nous a indiqué une mauvaise direction. En fait, plus la ville est petite, moins les gens connaissent les noms de rue.
Et les locaux préfèrent toujours donner une info même fausse plutôt que d’avouer qu’ils ne connaissent pas. Super !

On récupère enfin de l’argent grâce auquel on va pouvoir revivre. Quelques courses au supermarché plutôt bien achalandé et cette fois-ci, c’est un réel festin qui nous attend avec de la bonne viande !!!!

2013/05/Cochrane_08
 

Demain, départ matinal pour encore un autre bout de la route !

 

Vous voulez en savoir plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *