Pages Navigation Menu

Fin de Chiloé & retour sur le continent

Fin de Chiloé & retour sur le continent

Je passe ma dernière journée à Chiloé dans la ville d’Ancud. Je suis venu ici hier soir pour être au plus proche du Nord de l’île et ne pas perdre trop de temps dans les transports aujourd’hui.

Bien que je me sois rempli comme il faut le ventre hier soir avec ce fameux Curanto, j’enfile quand même
un bon petit déjeuner avant de me ballader un peu. J’ai quelques heures à tuer avant de prendre un bus en milieu d’après-midi, je vais faire en attedant
un petit tour de cette ville. Pas de belle église ici à visiter mais quelques points de vue agréables : le marché, le port, un beau jardin et une place d’arme donnant sur la mer.
Rien d’extraordinaire mais une petite ballade sympa sous un beau temps :

2013/05/IleChiloe-Ancud_22
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_21
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_20
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_19
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_18
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_15
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_08
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_07
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_06
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_05
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_02
 
2013/05/IleChiloe-Ancud_01
 

Je prend le bus en milieu d’après-midi, direction Puerto Varas, une station balnéaire au bord d’un lac. Je me retrouve encore une fois
avec ce Français rencontré il y a quelques jours qui a choisi le même itinéraire et forcément le même horaire de bus ! Si j’avais pu être seul, j’aurais préféré, mais on choisit pas !
Après une rapide traversée en ferry pour rejoindre le continent et un arrêt obligatoire au terminal de bus de Puerto Montt (ville à éviter au possible sur
les conseils de tout le monde), on file sur Puerto Varas à 1h de là. Pour la 1ère fois, je retrouve quelques embouteillages aux alentours de l’hideux terminal
de bus de Puerto Montt, ça fait bizarre. Puerto Varas donne tout de suite une impression de ville très relax et aussi un peu bourgeoise.
On trouve rapidement notre hostel, un des meilleurs recommandés par les guides, « Margouilla ».

Et tout de suite, je m’y sens bien ! Je ne sais pas pourquoi des fois cela fonctionne tout seul et d’autres, la sauce ne prend pas. Ici, la recette est simple :
peu de chambres, un mini salon où on partage rapidement une bière autour d’une table et on fait vite connaissance. C’est ainsi que 30min plus tard,
je me retrouve à faire les courses avec un Allemand pour préparer un plat de pâtes bolo général. Il n’y a que dans les hostels qu’on trouve cette convivialité et cette spontaneité, ça fait du bien !!!!
Bilan de la soirée : un très bon plat de pâtes et un nouveau compagnon Allemand pour les quelques jours à venir

Je vais passer quelques jours ici et profiter des activités de la région : ballades, sports d’eau, vélo…Un bon petit programme en perspective je pense 🙂

 

Vous voulez en savoir plus ?

daytime
nom: day, daytime

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *