Pages Navigation Menu

Un lever de soleil sur la savane, la chasse aux anacondas et la pêche aux piranhas !

Un lever de soleil sur la savane, la chasse aux anacondas et la pêche aux piranhas !

Un titre à rallonge car ça en fait des sujets pour un seul article. Tout ça en 1 seule journée, mais c’est pas possible ?! Sisi, ça se passe comme ça dans la pampa !

Ça aurait même largement mérité 3 articles à part entière mais j’ai un peu la flemme là. Et un (tout petit) peu de retard aussi à rattraper dans les articles ;-)

A l’inverse d’hier où nous avions fait ami-ami avec les alligators et terminé par un merveilleux coucher de soleil, nous débutons donc aujourd’hui par un lever de soleil au moins aussi beau. Et toujours cette impression d’être tout sauf en Bolivie, on se sent plus dans un paysage d’Afrique en pleine savane :

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_97
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_96
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_95
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_93
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_92
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_91
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_90
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_89
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_88
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_87
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_86
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_85
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_84
 

 

Encore du très très haut de gamme en matière de lever de soleil pour initier cette belle journée. Allez, un petit déj et on enchaîne sur la suite. Là encore, que de l’inédit pour nous tous et du sensationnel : aller débusquer des anacondas. Oui, ils ont des passe-temps originaux dans le coin !

Le jeu consiste donc à se balader dans des grandes prairies inondées (et bien, les bottes ne sont même pas suffisantes) pour essayer de trouver ces adorables bestioles cachées dans les hautes herbes.

Et si l’un d’entre nous tombe nez-à-nez avec, 3 solutions : fuir à toute allure (pas recommandé), ne pas bouger et appeler notre guide, ou jouer l’intrépide et attraper le serpent par la queue. Là, j’attend de voir celui qui oserait une fois le moment venu ! Ce ne sera pas moi en tout cas ;-)

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_82
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_81
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_80
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_79
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_78
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_76
 

On est parti pour l’exploration, chacun couvrant un périmètre dédié histoire de multiplier les chances d’en trouver. Mais vu l’immense terrain de jeu, ce n’est pas si évident. On tourne, on tourne mais toujours rien.

Après une bonne 1/2h, c’est Laura qui aura la chance d’en débusquer un bien caché. Le guide accourt et saisit la bête à l’aide de son bâton. Pas si évident que ça, surtout quand on voit les mouvements de recul du guide quand la bête se défend un peu, on se dit que l’attraper nous-même sa queue aurait été vraiment une idée stupide.

L’animal se débat mais une fois que le guide l’a attrapé à 2 mains, c’en est fini, il n’y a plus de risque. On est prêt pour les séances photo où chacun le tient un peu comme un trophée. Il faut dire que ça arrive pas tous les jours de tenir un serpent de presque 2m en pleine nature.

C’est la 1ère fois que je touche un serpent, c’est forcément assez froid et surtout glissant.

Attention, pour certaines personnes de mon entourage sensible à ces bêtes, les photos pourraient vous faire un peu sursauter :

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_75
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_74
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_73
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_72
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_70
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_69
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_67
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_65
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_64
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_62
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_60
 

Et vu de près, l’animal n’inspire guère confiance :

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_58
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_57
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_56
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_55
 

Bravo Laura en tout cas car il arrive que les groupes repartent de bredouille…ou broucouille comme on dit dans le jargon des chasseurs !

Du coup, tous les groupes rappliquent pour se faire aussi prendre en photo. Pour nous, pas la peine d’aller en chercher plus loin. Efficaces comme toujours, le résultat est là et on a plus qu’à retourner au camp.

Il est temps de rentrer car avec mes bottes trouées dans les marécages, c’était un vrai bain de pied pendant 2h. Résultat : on dirait presque des pieds de Hobbit

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_53
 

La pause déjeuner habituelle, toujours avec des plats pantagruéliques (le mec de l’agence n’avait pas menti, les quantités à chaque repas sont énormes). Un petit repos au camp pour nous permettre d’observer quelques singes et on reprend le bateau pour de nouvelles découvertes.

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_52
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_51
 

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_50
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_48
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_46
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_45
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_44
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_43
 

 

Que pourrait-on faire d’encore inédit après les alligators et les anacondas. Pêcher des piranhas pardi ! Evidemment, j’aurais dû y penser, ça parait tellement normal d’aller taquiner le piranha par une belle après-midi ensoleillée.

Et comment ça se pêche un piranha ? Eh bien comme dans les films, en les attirant avec du sang. Nul besoin ici de sacrifier l’un d’entre nous, notre guide a apporté des morceaux de viandes qu’il découpe en petit bout et qu’on place sur l’hameçon. Ça remplace le ver de terre, plus succulent et moins gluant !

Après, il faut avoir la technique et c’est là que ça se corse. Dès que le bout de viande est dans l’eau, on sent immédiatement de la tension dans le fil et on voit tous les poissons le dévorer à toute vitesse. Il faut donc “sentir” le bon moment et tirer d’un coup bref sur la ligne.

Le guide a bien le coup de main puisqu’il en sort régulièrement. Pour nous, pauvres français qui sommes plus habitué à la truite, on peinera beaucoup à en chopper. Et moi, j’ai dû louper quelque chose dans l’explication car ce sera un beau 0 pointé.

Mais au final, ça fera une belle brochette qui pourra être grillée et dégustée au dîner.

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_42
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_41
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_40
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_39
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_38
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_37
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_35
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_34
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_32
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_30
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_29
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_28
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_27
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_25
 

Après cette bonne heure à pêcher au calme, on fait un dernier arrêt pour boire un verre à un autre campement puis on se dirige doucement à “la maison” alors que le ciel devient de plus en plus menaçant. Le contraste entre les nuages gris/noirs et le sol très vert est saisissant.

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_23
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_22
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_21
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_19
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_18
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_17
 

 

En guise de dîner, ce seront donc nos chers piranhas qui seront engloutis. C’est assez bon, beaucoup d’arêtes mais qui se retirent facilement avec la bonne technique. Et c’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de manger ce poisson !

2014/01/Rurrenabaque-Pampa_15
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_14
 
2014/01/Rurrenabaque-Pampa_13
 

Fin d’une nouvelle journée exceptionnelle, encore une fois très riche en sensations. Certainement la meilleure de ce tour dans la jungle. Il nous reste encore demain matin à passer ici avant de reprendre le bateau puis la voiture pour rentrer à la “grand ville”, Rurrenabaque :-(

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *