Pages Navigation Menu

Talampaya, le « Grand Canyon » Argentin

Talampaya, le « Grand Canyon » Argentin

Aujourd’hui, nous continuons notre exploration des parcs de la région de San Juan, entre Mendoza et Salta. Après 2 visites consécutives incroyables au parc Ichigualasto (toujours sans faute !), nous nous attaquons aujourd’hui à l’autre parc “Talampaya”. Comme son frère, il est inscrit à l’Unesco et est aussi de type désertique. La différence ? Une roche majoritairement rouge et un long canyon avec des falaises abruptes à explorer :-)

La balade se fait dans la matinée, avant qu’il ne fasse trop chaud. Encore une fois, c’est un tour organisé en minibus et bien chronométré, impossible de faire autrement :-(

D’ailleurs, le tarif de ce parc est encore plus élevé que l’autre, seule une compagnie a le monopole de l’exploiter et ils ne se gênent pas pour faire payer le prix fort ! Bref…

La visite débute par le “musée” à dinosaures, puisqu’on en a trouvé des traces à l’intérieur du canyon. Le 1er arrêt juste avant de pénétrer dans le canyon nous permet d’observer au milieu de rochers et falaises géantes des peintures indigènes très claires et ….euh….très très anciennes (j’avoue, pas d’idée précise pour les dater)

2014/01/SanJuan-Talampaya_111
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_107
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_106
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_105
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_104
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_102
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_100
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_99
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_97
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_96
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_91
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_90
 

Nous pénétrons ensuite au coeur du canyon, dont les falaises abruptes et rouges sont hautes d’environ 150m, impressionnantes ! On y trouve quelques arbres formant une oasis et des vigognes broutant tranquillement :

2014/01/SanJuan-Talampaya_89
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_88
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_87
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_85
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_82
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_79
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_77
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_76
 

Au milieu de toutes les parois verticales, on peut distinguer étrangement une forme de visage :

2014/01/SanJuan-Talampaya_74
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_70
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_69
 

Et c’est aussi ici qu’on peut jouer avec les échos :

2014/01/SanJuan-Talampaya_73
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_71
 

 

On poursuit l’exploration du canyon, en s’emerveillant des formes très découpées de ces gigantesques parois, jusqu’au lieu nommé “la cathédrale” :

2014/01/SanJuan-Talampaya_67
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_66
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_64
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_63
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_61
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_58
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_56
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_55
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_54
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_52
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_51
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_50
 

Ruth et Florian pratiquant l’escalade, ce site les laisse rêveurs. De telles parois verticales, c’est le paradis pour eux !

Suite de la visite en dehors du canyon pour découvrir de près des rochers massifs aux doux noms de “la tour” ou “le totem”. Et c’est l’occasion aussi de quelques photos de groupe au milieu de ces paysages immenses tout droit sortis d’un wester de Sergio Leone :

2014/01/SanJuan-Talampaya_48
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_47
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_46
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_45
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_30
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_42
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_40
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_38
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_37
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_36
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_34
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_33
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_32
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_27
 

 

Fin de la visite et retour au point de départ. Comme on repasse à l’intérieur du canyon, on profite d’une nouvelle vue de plus loin sur les parois verticales et des éboulements à certains endroits :

2014/01/SanJuan-Talampaya_25
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_24
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_23
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_21
 

Et maintenant, quel est le programme ? Eh bien, comme nous voulons tracer au Nord, on s’était renseigné et le plus logique plutôt que de retourner un peu au Sud à San Agustin, était d’attendre à l’entrée du parc un bus menant à notre prochaine étape : “La Rioja”, arrêt obligatoire pour reprendre un bus à destination de Salta.

On a environ 2h à tuer, heureusement qu’on a pour le déjeuner un peu d’avocats, du pain…et du vin :-) (de Mendoza bien sûr !)

2014/01/SanJuan-Talampaya_18
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_17
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_16
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_15
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_14
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_13
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_12
 

14h, on est sur le bord de la route à attendre ce fameux bus…qui mettra son temps à venir !!! 3h d’attente en plein cagnard, c’est toujours agréable ! On se réfugie sous un arbre pour un peu d’ombre et on comate en espérant le voir enfin arriver…

2014/01/SanJuan-Talampaya_11
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_09
 
2014/01/SanJuan-Talampaya_06
 

Enfin dans le bus, on profite (toujours) des beaux paysages désertiques qui défilent. L’arrivée à La Rioja se fera en début de soirée. On souhaitait enchaîner directement sur un bus de nuit pour Salta afin de ne pas perdre de temps mais aucune place de dispo, on va donc patienter dans cette ville une journée. Pas sûr qu’il y ait de quoi s’occuper 24h ici mais tant pis, on se reposera comme ça !

Fin de cette région entre Mendoza et Salta et de ces 2 parcs incroyables. Difficile de les départager tant ils sont différents mais tous 2 si impressionnants. Mais quand même un énorme coup de cœur pour ce moment unique à visiter le parc de nuit !

J’apprécie beaucoup tous ces paysages désertiques qui apparaissent depuis Mendoza et qui devraient se poursuivre jusqu’au Nord du pays…

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *