Pages Navigation Menu

Tango VS. Batucada

Tango VS. Batucada

Warning: '/wp-content/uploads/2013/02/BuenoAires-TangoVSBatucada_15.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Warning: '/wp-content/uploads/2013/02/BuenoAires-TangoVSBatucada_04.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Warning: '/wp-content/uploads/2013/02/BuenoAires-TangoVSBatucada_14.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Warning: '/wp-content/uploads/2013/02/BuenoAires-TangoVSBatucada_11.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Warning: '/wp-content/uploads/2013/02/BuenoAires-TangoVSBatucada_09.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

Suite de la visite de cette 1ère journée en Argenine : le dimanche en fin d’après-midi, la place du marché de San Telmo se transforme en piste de danse de tango en plein air. Les stands se vident vers 19h et font place aux professionnels puis aux amateurs.


Je préfère de loin les couples d’amateurs, beaucoup moins démonstratifs, mais tellement agréables à regarder. C’est là qu’on se rend vraiment compte de la complexité de cette danse lorsque les dizaines de couples se croisent sur la piste sans se toucher, et tout ça les yeux fermés pour mieux ressentir la musique.

Je n’ai pas bien réussi à comprendre le rythme des pas sur la musique, je me demande s’il y a vraiment un rapport car en les observant, j’avais l’impression que chacun dansait à son rythme, plus ou moins rapide, et pas forcément calé sur la musique.

Mais j’entend au loin de grosses basses. Qui vient troubler ce moment privilégié ?

Il s’agit d’un orchestre de batucada ou équivalent (pas bien sûrs qu’ils soient brésilien) qui descendent la rue principale « Defensa » ! Je les suis un moment, l’ambiance est extra entre les percussionnistes et les danseuses. Un moment très festif, même quelques touristes se mettent à bouger sur cette musique communicative.

 

Je retourne revoir un peu de tango puis je commence à rentrer vers 22h, la journée a été assez longue. Je n’ai pas trop la motivation d’un véritable restaurant de viande à cette heure-ci (et seul ça me tente pas trop). Je me rabats sur un restaurant rapide servant de bonnes portions de pizzas bien grasses. Au menu donc : 2 portions de « jamon y morrones »
Retour à l’estancia à pied pour ma 1ère (longue) nuit et seul dans une chambre. Par sûr de retrouver ces conditions avant un bon moment. Bref, une 1ère après-midi déjà riche !

 

Vous voulez en savoir plus ?

Un commentaire

  1. C’est vrai que ca change des experts !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *