Pages Navigation Menu

Un superbe lever de soleil sur les Tours, ou comment finir Torres del Paine en beauté

Un superbe lever de soleil sur les Tours, ou comment finir Torres del Paine en beauté

Warning: '/wp-content/uploads/2013/04/O.jpg' image not found in /home/labellea/public_html/wp-content/themes/Aggregate/functions.php on line 417

7ème et dernier jour de trek au Torres del Paine. Plutôt 1/2 journée même car il ne me reste plus qu’à aller voir les Tours au lever du soleil puis redescendre tranquillement à l’entrée du parc.
Pas mécontent de ma journée d’hier où j’ai atteint l’avant dernier camping avant les Tours. Certainement mieux que mon idée temporaire de me rendre à l’hôtel à l’entrée puis me lancer à l’assaut des Tours à 2h du matin ! Surtout après avoir vu à quoi ressemblait de jour le sentier qui surplombe la vallée.

 

Rappel sur la carte : je me trouve au camping Chileno, je vais faire l’aller/retour jusqu’aux Tours (« Torres del Paine », juste à côté du camping Torres) puis redescendre tranquillement à l’hôtel Torres, où se trouve le bus pour ramener à l’entrée du parc puis à Puerto Natales.


Une nuit un peu courte : réveil vers 3h pour un mini petit-déjeuner (la fin de mon pot de Dulce de Leche !), ranger la tente et mes affaires pour laisser mon sac au camping et partir vers 4h15. J’ai prévu 2h30 pour atteindre les Tours, ce qui devrait être largement suffisant pour ne pas louper le lever de soleil.

 

C’est assez étonnant de se lever en plein nuit et de marcher en forêt juste avec la lampe frontale. C’est évidemment une ambiance assez étrange et les repères sont un peu chamboulés. Mais j’aime bien : je vois les étoiles, il fait nuit, il fait frais, je suis seul, j’entend seulement le bruit des rivières 🙂

Les sentiers sont généralement très bien indiqués, il faut seulement faire un peu plus attention où l’on met les pieds. Je suis parti bien couvert, j’ai peur qu’il fasse un peu froid au niveau des Tours, mais en attendant je retire quelques couches.

Le chemin en forêt n’est vraiment pas difficile, j’avance assez rapidement. Au bout d’1h, le sentier effectue un virage et je perds un peu la trace.
J’hésite entre 2 voies entre les arbustes, j’ai l’impression de prendre le bon chemin mais ce n’est pas évident…
Je continue quelques minutes, j’arrive sur une petite descente qui ne me dit rien, je dois donc être dans la bonne direction.

Mais j’ai quand même un petit doute : je me demande si je n’aurais pas effectué un 360° et donc un retour en arrière ??!! Hum, de nuit forcément, ce n’est pas toujours simple.
Au bout de 5 minutes, j’aperçois au loin devant moi des lumières qui viennent dans ma direction. C’est un couple qui s’est levé tôt comme moi pour se rendre aux Tours. Seul problème, ils arrivent du même camping que moi…hum !!!

Ça veut donc dire que j’étais bien en train de rebrousser chemin. Heureusement que je les rencontre maintenant, je suis sûr que j’aurais pu revenir jusqu’au camping sans m’en rendre compte !
On continue ensemble jusqu’à l’endroit où je me suis trompé. Même à 3, on a du mal à voir où le sentier se poursuit et on refait la même erreur que moi : on tourne en rond (mmm, ça me rappelle un film réaliste où 3 étudiants paniquent et se perdent dans les bois avant de finir possédés par une sorcière dans une cabane abandonné…).

 

Cette fois-ci, connaissant le piège, on revient sur nos pas en recherchant mieux la suite du parcours.
Il fallait simplement continuer droit devant mais ce n’était pas évident car le sentier descend et on ne le voit pas du 1er coup d’oeil, surtout de nuit.
Bref, on continue à 3, ce n’est pas plus mal. Surtout que ce que je craignais arriva : l’éclairage de ma lampe frontale est de plus en plus faible, les piles sont mortes. Heureusement que je ne suis pas seul et que j’ai une autre mini-lampe dynamo qui dépanne bien dans ce cas (note pour plus tard : prévoir des piles de rechange !!!)

On arrive jusqu’au camping Torres, le plus proche des Tours. De là, il reste une bonne heure de montée assez difficile d’après ce que j’avais entendu.
Effectivement, d’abord dans les cailloux puis comme dans du sable où, avec la pente, on glisse énormément et c’est 2 pas en arrière pour 1 pas en avant.
C’est même beaucoup beaucoup plus compliqué que ce que je pensais mais on y arrive en faisant des pauses régulières. Il n’y a personne devant nous, on est tous les 3 partis avec beaucoup d’avance. On commence à voir se rapprocher d’autres lumières derrière nous, certainement des gens qui partent du camping …

Ça nous permet de nous rendre compte qu’on s’est bien planté et qu’on est complètement à côté du sentier. C’est pour cela que c’était aussi difficile. Une fois le bon chemin retrouvé, ça n’a rien à voir, presque trop simple (bon, ça grimpe quand même bien) !!!
On continue donc cette longue montée jusqu’à atteindre le sommet. Nous apercevons enfin l’ombre de ces fameuses Tours.

Il s’agit donc de 3 pics qui surplombent un lac et tout autour, ce n’est que rochers ou montagnes. Pas de végétation, tout est sec. Les Tours semblent imposantes mais il fait encore bien nuit, on ne distingue pas complètement la scène.

2013/04/TorresDelPaine-J7_46
  2013/04/TorresDelPaine-J7_45
 

 

Là, chacun va trouver son emplacement parmi ces rochers géants pour observer au mieux le lever du soleil sur les Tours. Et aussi pour s’abriter du froid : il est 6h30 (beaucoup beaucoup trop tôt), il reste une bonne heure à attendre le lever du soleil…et oui, il fait froid !
Il y a pas quelques personnes réparties un peu partout. Je pense ne pas être pas trop mal placé, assez loin pour bien voir les 3 Tours et presque au niveau du lac pour obtenir j’espère de belles photos « miroir »

Je trouve un petit recoin à l’abri du vent. Après avoir dégusté mon paquet de gâteaux, je commence à somnoler (il est tôt quand même ?!). Le ciel est toujours bien dégagé mais quelques nuages pointent leur nez.

Puis les nuages se rapprochent et créent une brume au dessus des Tours. Un spectacle étonnant qui donne l’impression de voir les Tours fumer, waouhhh !

 

2013/04/TorresDelPaine-J7_44
  2013/04/TorresDelPaine-J7_43
  2013/04/TorresDelPaine-J7_42
 

 

Ça y est, le soleil pointe son nez progressivement et éclaire le sommet des tours créant une démarcation très nette entre le haut de couleur orange et le bas complètement gris. SUPERBE, quelle lumière, quelle ambiance 🙂 🙂 🙂

2013/04/TorresDelPaine-J7_41
  2013/04/TorresDelPaine-J7_40
  2013/04/TorresDelPaine-J7_39
  2013/04/TorresDelPaine-J7_36
  2013/04/TorresDelPaine-J7_35
  2013/04/TorresDelPaine-J7_33
  2013/04/TorresDelPaine-J7_32
  2013/04/TorresDelPaine-J7_30
  2013/04/TorresDelPaine-J7_29
  2013/04/TorresDelPaine-J7_28
 

 

Je contemple ce lieu assez magique sans bouger pendant 1h. Je repars vers 8h30, lorsque la brume a presque entièrement recouvert les Tours et que cet éclairage magique a disparu. Tout est gris désormais, il est temps de rentrer.

2013/04/TorresDelPaine-J7_27
  2013/04/TorresDelPaine-J7_26
 

 

Pour moi, j’ai gagné mon pari du 1er jour : patienter jusqu’au dernier jours pour voir les Tours. Bon, j’aurai eu le soleil en partie mais je pense que la brume a rajouté une belle petite touche originale.

Et voilà, c’était le point d’orgue de ce trek, avec le glacier Grey évidemment.

Il ne me reste plus qu’à redescendre chercher mon sac à dos au camping. De jour, je découvre tout le parcours effectué il y a 2h : la dernière montée et surtout le mauvais chemin que nous avons pris, toute la vallée puis le passage en forêt.
C’est un petit bonheur d’effectuer une descente sans sac, je cours presque !

 

Il est 10h lorsque je repars du camping avec mon gros sac pour la dernière fois. Mais comparé au 1er jour, il me parait quand même bien plus léger : j’ai dû m’habituer mais aussi, j’ai englouti toutes ces pâtes, sauces, charcuterie, pain, fromage, petits gâteaux. Tout cela pesait bien son poids dans le sac.

Descente finale sans stress : je dois simplement être de retour à l’entrée du parc avant 13h30 pour reprendre le bus. J’ai largement mon temps, j’en profite !!!

 

Une dernière montée le long de cette vallée et ça y est, j’entame la grande descente, tranquille et profitant une dernière fois de ce superbe panorama. Le pied quoi 🙂

2013/04/TorresDelPaine-J7_25
  2013/04/TorresDelPaine-J7_24
  2013/04/TorresDelPaine-J7_22
  2013/04/TorresDelPaine-J7_20
  2013/04/TorresDelPaine-J7_19
  2013/04/TorresDelPaine-J7_18
  2013/04/TorresDelPaine-J7_14
  2013/04/TorresDelPaine-J7_13
 

 

Il fait très beau, alors que derrière moi, je vois que la vallée est complètement embrumée.
Je croise aussi tous ceux qui se galèrent sur cette longue montée, certains seulement pour la journée. Vu l’heure et les conditions, ils ne sont pas rendus. Héhé !

2013/04/TorresDelPaine-J7_10
  2013/04/TorresDelPaine-J7_08
  2013/04/TorresDelPaine-J7_05
  2013/04/TorresDelPaine-J7_04
 

Ca y est, je suis à l’entrée du parc, j’attend le bus. Je termine au même endroit que là où j’ai débuté 7 jours plus tôt. Cette dernière descente fût comme une conclusion à ce trek, tout comme la 1ère 1/2 journée avait été une introduction.

Je pose mon gros sac à dos pour la dernière fois, on peut dire qu’il m’aura bien explosé les épaules pendant 7 jours celui-là ! Mais c’est plus de ma faute, je n’ai carrément pas été assez sélectif sur les habits et la nourriture, erreurs de débutant !

Je croise plusieurs visages connus, rencontrés principalement sur la partie arrière du « O », dont Daniel, mon partenaire de trek qui lui aussi termine finalement aujourd’hui.

 

Je suis content d’arriver comme tout le monde, un peu cassé mais surtout tellement heureux d’avoir vécu de si bons moments et aussi un peu fier de moi d’avoir tenu le coup pendant 7 jours ! Une première, je sais de quoi je suis capable physiquement, c’est bien.

Et voilà donc : « Torres del Paine », c’est fini !!! Une autre fin de cycle…

2013/04/TorresDelPaine-J7_03
 

 

Épilogue

Pas la peine de dire que c’est une sieste générale dans le bus nous ramenant à Puerto Natales. Arrivés en ville, on décide avec Daniel de trouver un hostel commun et de continuer un peu ensemble. Heureusement, celui dans lequel j’avais laissé mes affaires est dispo, c’est ça de moins à chercher.
Je n’ai plus qu’à rendre les affaires de location et j’ai envie de manger une bonne pizza, pour changer un peu des pâtes ! Je rencontre à l’hostel un couple de suisses très sympa qui m’indiquent une bonne adresse en ville.

Et effectivement, c’était un bon plan ! De très bonnes pizzas, une déco sympa, une ambiance conviviale. Comme il s’agit de grandes tablées en longueur, tout le monde lie connaissance facilement autour d’un même sujet de discussion : Torres del Paine forcément !
Entre ceux qui en reviennent comme nous et ceux qui y partent, c’est un échange de bons plans, souvenirs. Et la question générale a laquelle je suis fier de répondre : « t’as fait quel trek : le W ? Non, j’ai préféré faire le tour complet sur 7 jours » 🙂

Eh oui, il y a les « touristes » qui font le « W », et les autres, les vrais 😉 (je frime un peu pour une fois)

 

Une bonne petite soirée réconfortante après 1 semaine de camping. De retour à l’hôtel, je discute pas mal avec ce couple suisse de Lausanne qui voyage aussi pour 1 an et qui a vu déjà beaucoup de choses notamment aux US et au Canada. Splendides photos, ça donne envie de découvrir ces grands espaces….pour un prochain TDM ??!!

Avant d’aller me coucher, un dernier coup d’oeil sur la carte du parc sur la table basse du salon. Ahhhh, que de souvenirs déja :

2013/04/TorresDelPaine-J7_01
 

 

Ah si, petite devinette : que se passe t-il lorsqu’un petit Parisien se met à marcher brutalement en moyenne 7h par jour pendant 7 jours ? Eh bien, il a les pieds défoncés !

2013/04/TorresDelPaine-J7_02
 

Désolé pour cette photo un peu ragoutante. Mais rien de bien grave, plus des échauffements que des ampoules, passés dès le lendemain.

Pour finir quand même sur une touche plus agréable, on a décidé de continuer un petit bout de route ensemble avec Daniel. Prochaine destination le lendemain matin : El Calafate en Argentine, pour découvrir le fameux glacier « Perito Moreno ». D’autres superbes moments en perspectives, comme toujours 🙂

 

Vous voulez en savoir plus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *