Pages Navigation Menu

Tupiza, le far-west Bolivien

Tupiza, le far-west Bolivien

Ce fût un long et douloureux trajet de nuit pour arriver ici, à Tupiza. Pourquoi d’ailleurs se rendre ici alors que cela demande un retour en arrière dans l’extrême sud de la Bolivie ? Car autant les guides que des voyageurs que j’ai pu rencontrés étaient assez enthousiastes sur ce lieu, j’avais donc décidé de prendre 2 jours pour ce petit détour. Et Ruth qui n’avait pas prévu de s’y rendre s’était laissée facilement convaincre.

Nous sommes vraiment proches de la frontière avec l’Argentine, je m’étais d’ailleurs demandé comment me rendre directement ici lors du road-trip autour de Salta, puisque nous n’étions pas très loin. Et beaucoup débutent le tour d’Uyuni ici, les agences ont meilleures réputations à Tupiza qu’à Uyuni et le tour fait passer par certains endroits impossibles sinon.

Mais dans mon itinéraire, me rendre ici juste après l’Argentine aurait été très très compliqué car je n’aurais pas pu facilement effectuer à la fois le tour d’Uyuni et le désert d’Atacama au Chili (pas de transport direct entre les 2). J’avais donc gardé l’idée de me rendre ici juste après Uyuni dans un coin de ma tête .

Et maintenant, qu’y faire ? Eh bien aujourd’hui, pas grand chose à vrai dire. En arrivant en plein milieu de la nuit, forcément la journée est plutôt tranquille.

On se balade en ville, qui n’a rien d’extraordinaire (un peu déçu, je pensais voir une jolie petite ville de province avec une belle place principale).

Mais il y respire quand même une atmosphère assez relaxante, et c’est mon 1er contact avec la population de Bolivie, bien différente de l’Argentine.

On déjeune d’ailleurs autour du marché en goûtant de très bonnes empanadas fourrés à la viande.

2014/01/Tupiza-ville_59
 

 

On se dirige vers une des petites montagnes cernant la ville pour y avoir une belle vue d’ensemble depuis le sommet. On traverse quelques coins de la ville, rien de bien joli mais quelques coins et scènes quand même à immortaliser :

2014/01/Tupiza-ville_58
 
2014/01/Tupiza-ville_57
 

 

Et un petit passage par la gare ferroviaire…déserte ! Eh oui, pas de train aujourd’hui car ils sont encore en grève pendant quelques jours. Ahhhh les grèves en Bolivie, un sujet récurrent ! Apparemment, il s’en déclenche dès que le président Morales tente de faire passer une nouvelle loi, même insignifiante (ex : proposer des horaires de bus fixe, et hop tous les conducteurs se mettent en grève). Morales, ancien petit cultivateur de coca,  est très axé sur le social et c’est généralement la classe supérieure du pays, plutôt vers la région de Santa Cruz, qui se met en grève. Et parfois très violemment provoquant des morts.

Mais nous avons eu de la chance en arrivant ici, les grèves des transports qui duraient depuis plusieurs jours se sont arrêtées au bon moment. J’avais rencontré un couple à Atacama qui venait de la Bolivie et qui m’avait mis en garde : eux n’avaient pas pu circuler sur certaines routes, complètement bloquées pendant la journée. Forcément, quand tout dépend des transports, cela devient compliqué. Heureusement, nous n’aurons donc finalement pas à subir ces contre-temps. J’ai globalement de la chance, il était arrivé quasiment la même chose en Argentine : les conducteurs de bus de toutes les compagnies s’étaient mis en grève pendant une bonne semaine…alors que nous étions en voiture pendant notre tour du NOA autour de Salta. Ça s’était rétabli l’avant dernier jour de notre tour, ça avait été donc transparent pour nous ! (mais par ex. Kirsten et Florian étaient restés bloqués plusieurs jours à Salta).

Bref, retour sur Tupiza :

2014/01/Tupiza-ville_56
 
2014/01/Tupiza-ville_54
 
2014/01/Tupiza-ville_52
 
2014/01/Tupiza-ville_51
 
2014/01/Tupiza-ville_50
 
2014/01/Tupiza-ville_49
 
2014/01/Tupiza-ville_48
 
2014/01/Tupiza-ville_47
 
2014/01/Tupiza-ville_46
 
2014/01/Tupiza-ville_44
 
2014/01/Tupiza-ville_40
 

On enchaîne sur la montée de cette grande colline qui permet d’avoir une belle vue des environs. Et on sent qu’on est dans la même région que le NOA, les paysages y sont similaires : des montagnes aux couleurs rouges, des canyons…

Et après quelques jours d’inactivité, un peu de sport ne fait pas de mal !

2014/01/Tupiza-ville_38
 
2014/01/Tupiza-ville_37
 
2014/01/Tupiza-ville_35
 
2014/01/Tupiza-ville_34
 
2014/01/Tupiza-ville_33
 
2014/01/Tupiza-ville_32
 
2014/01/Tupiza-ville_31
 
2014/01/Tupiza-ville_28
 

Justement, on devrait aller explorer les environs de plus près demain grâce à une balade en cheval, une des activités classiques ici.

Retour en ville en fin de journée, rien de bien extraordinaire, simplement quelques photos diverses en passant :

2014/01/Tupiza-ville_25
 
2014/01/Tupiza-ville_24
 
2014/01/Tupiza-ville_23
 
2014/01/Tupiza-ville_20
 
2014/01/Tupiza-ville_19
 
2014/01/Tupiza-ville_18
 
2014/01/Tupiza-ville_17
 
2014/01/Tupiza-ville_16
 
2014/01/Tupiza-ville_11
 
2014/01/Tupiza-ville_07
 
2014/01/Tupiza-ville_05
 

Et un passage éclair par le terminal de bus pour acheter nos billets du lendemain, direction Potosi.

2014/01/Tupiza-ville_10
 

On finit cette journée chez le coiffeur…enfin pour Ruth seulement ! Pas fou moi, ça attendra encore un peu.

2014/01/Tupiza-ville_03
 
2014/01/Tupiza-ville_01
 

Pour manger, on opte pour une pizzeria avec un couple de québécois rencontrés à l’hôtel. Une petite soirée sympa à échanger bons plans en Bolivie. Demain, nous avons opté pour le tour en cheval, inédit pour chacun et qui change des balades en vélo.

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Où cet article a t-il été écrit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *