Pages Navigation Menu

Villa O’Higgins : le Chili bien profond !

Villa O’Higgins : le Chili bien profond !

Nous voici donc arrivés, Tom, Riad et moi, à cette fameuse ville de Villa O’Higgins. Nous sommes venus ici un peu par la force du destin sans trop savoir ce qui nous attendait. Le principal intérêt résidait dans ce passage de frontière à pied, très peu commun. Et aussi pour se dire qu’on est allé « au bout de la route » (j’aime toujours cette idée). En effet, nous sommes au terminus de la route « Carretera Austral », longue de 1200km, et surtout la ville la plus au Sud du Chili atteignable par la route. C’est quand même pas mal ?!

Pour parler concrètement : la mauvaise nouvelle, c’est que nous n’avons plus un sou en poche et qu’il n’y a qu’un seul bus pour nous emmener à la prochaine ville un peu plus au Nord, où on pourra trouver une banque.
La bonne nouvelle, c’est que ce bus passe demain. Donc pas question de passer une semaine ici, on prend les places dès que possible, en demandant à payer une fois arrivé à destination bien sûr.

Bon, c’est bien beau mais que faire ici maintenant ? Eh bien…pas grand chose ! Eh oui, à part errer en ville, les activités se font rares pour un dimanche. Bon, je suis un peu mauvaise langue, il y a quelques ballades à faire dans le coin mais après cette belle petite randonnée pour traverser la frontière, l’humeur est plutôt à la détente. Et pas de démonstration de rodéos aujourd’hui, comme sur les vidéos promotionnelles, ça aurait pu être très marrant.

On erre un peu dans le jardin avant de se lancer à l’assaut de cette grande ville !

2013/05/VillaOHiggins-Ville_51
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_50
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_49
 

On traîne dans les rues et on remarque tout de suite que cette ville est très dynamique en matière de développement urbain : il y a des travaux partout. Comme on se le disait, si jamais on revient ici dans 15 ans (faudrait vraiment le chercher !), je suis sûr qu’on pourra y trouver un McDo et un complexe cinéma 3D 😉

2013/05/VillaOHiggins-Ville_44
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_37
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_36
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_35
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_32
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_30
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_29
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_28
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_27
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_20
 

 

A part les 2 mini-marchés, il n’y a rien ! On se bouge pour aller jusqu’au mirador histoire d’observer la vue sur la ville :

2013/05/VillaOHiggins-Ville_42
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_41
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_40
 

 

Ensuite, Tom va essayer de pêcher dans le lac voisin, tandis que Riad et moi, on fait un petit détour par l’aérodrome (oui, cette ville possède une belle piste d’atterrissage) où un hélicoptère est justement venu apporter du ravitaillement un peu plus tôt.

2013/05/VillaOHiggins-Ville_24
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_23
 

 

Mais on se demande comment font les locaux pour vivre ici : pas de banque, pas de poste, rien que 2 petits supermarchés.
Pour tuer le temps gentiment, une petite partie d’échecs au soleil puis une sieste jusqu’au dîner. On retrouve la joie des plaisirs simples… Dîner, ou plutôt festin, avec ce qu’on a pu se payer : des pâtes et un bon thé en guise de dessert !

2013/05/VillaOHiggins-Ville_48
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_47
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_22
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_19
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_17
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_13
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_14
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_08
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_06
 

 

Heureusement, la pension, ou plutôt le ranch, est assez cosy. Entre les posters PopArt de Warhol, la musique de Janis Joplin et les Stones, ou les livres sur les stars de rock homosexuelles, on a du mal à se croire au fin fond du Chili.
Je pense que la maîtresse de maison est une ancienne hippie Chilienne. En tout cas, elle a de loin la plus belle estancia de la ville, aucun doute là-dessus !

2013/05/VillaOHiggins-Ville_05
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_04
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_03
 
2013/05/VillaOHiggins-Ville_02
 

 

Villa O’Higgins : veni, vidi, vici ! Maintenant, il faut penser à remonter un peu au Nord…et surtout récupérer des sous !

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *