Pages Navigation Menu

Le Villarrica, une pointe de regret

Le Villarrica, une pointe de regret

C’est donc aujourd’hui que nous nous attaquons à la star de la région : le Villarrica. Un volcan toujours actif dont le sommet culmine à 2800m et dont la dernière grosse éruption date de 1971
La montée ne présente pas de difficulté en soi, mais nous sommes maintenant en automne et il y a plus de neige qu’il y a plusieurs semaines, il nous faudra chausser les crampons.

Nous sommes aujourd’hui un groupe d’une douzaine de personnes pour cette ascension. Après un réveil matinal vers 6h, le départ de l’ascension se fait vers 8h aux alentours de 1900m, il restera un peu moins de 1000m de dénivelé pour atteindre le sommet en 3h environ.

Le temps est couvert, contrairement à hier, j’espère que ça va se lever. Il y a un guide pour environ 5 personnes, la montée se fait lentement mais sûrement. Le rythme imposé par le guide est assez tranquille pour convenir à tous. Enfin, presque tous car dès le départ, certains abandonnent, OK !

Pourtant, rien de trop difficile je trouve. Même pour moi qui je ne suis pas trop en forme depuis 2-3 jours : des courbatures un peu partout, mal d’estomac. Je ne sais pas si c’est le contre-coup des derniers treks ou si je couve comme une petite grippe ?

Mais même si c’est un peu difficile de se motiver et d’avancer, il était hors de question que je loupe cette excursion !
C’est parti !!! Quelques photos du départ et de la vue un peu des environs avant d’entamer la partie enneigée :

2013/06/Pucon-Villarica_57
 
2013/06/Pucon-Villarica_56
 
2013/06/Pucon-Villarica_55
 
2013/06/Pucon-Villarica_54
 
2013/06/Pucon-Villarica_53
 
2013/06/Pucon-Villarica_50
 
2013/06/Pucon-Villarica_49
 

 

Au bout d’1h30, à un peu moins de la moitié, on chausse les crampons pour attaquer la partie sur la neige et la glace, le plus intéressant ! Autant sur la neige, ça ne pose aucun problème d’avancer, autant sur la glace, il faut être assez prudent car il y a moins d’adhérence, même avec les crampons.

2013/06/Pucon-Villarica_47
 
2013/06/Pucon-Villarica_45
 
2013/06/Pucon-Villarica_44
 
2013/06/Pucon-Villarica_43
 

 

1h de grimpette à un rythme léger et on voit le sommet se rapprocher doucement. Mais à la dernière pause, à 1h du top, notre guide prend la décision de rebrousser chemin:-( 🙁 🙁  Pourquoi ???

Le temps est trop menaçant et le risque de pluie rend la suite trop dangereuse à son sens. Pour Ruth et moi, c’est une grosse déception de devoir redescendre si près du but, alors que physiquement, on a aucun problème pour continuer.
Surtout qu’on voit la pointe vraiment proche, comme c’est dommage 🙁

 

2013/06/Pucon-Villarica_42
 

On aborde donc la descente avec une certaine amertume mais si le guide a pris cette décision, c’est certainement plus sûr.
D’ailleurs, cette descente sur la neige et la glace n’est pas simple, on a vite fait de déraper et ça, ce serait très mauvais !!!
Il nous reste comme lot de consolation une vue panoramique sur les environs et les autres monts, comme le volcan Lanin au loin en Argentine.

2013/06/Pucon-Villarica_40
 
2013/06/Pucon-Villarica_41
 
2013/06/Pucon-Villarica_39
 
2013/06/Pucon-Villarica_35
 
2013/06/Pucon-Villarica_34
 
2013/06/Pucon-Villarica_32
 
2013/06/Pucon-Villarica_31
 
2013/06/Pucon-Villarica_29
 

 

La dernière partie caillouteuse se fait très rapidement, en courant presque. Et le comble, c’est qu’en peu de temps, le ciel s’est bien dégagé. On a tellement l’impression qu’on aurait pu y arriver, mais tant pis.
Il n’est que 13h lorsqu’on repartira du point de départ.

2013/06/Pucon-Villarica_27
 
2013/06/Pucon-Villarica_24
 
2013/06/Pucon-Villarica_23
 
2013/06/Pucon-Villarica_22
 
2013/06/Pucon-Villarica_21
 
2013/06/Pucon-Villarica_20
 

 

Il nous reste toute l’après-midi pour nous reposer et digérer cette petite « défaite ». Ruth est peut-être encore plus dégoûtée car c’est la 3ème fois dans son voyage qu’elle loupe un sommet.

Moi, comme je me sens vraiment fatigué, cette après-midi sera réparatrice. Après un petit coucou aux chèvres de l’éco-hostel, on ira juste se promener en ville en apercevant depuis n’importe quel point de vue ce volcan qui semble nous narguer avec ce ciel complètement
dégagé et seul un petit nuage sur la pointe. Grrrrrrrr !!!!

2013/06/Pucon-Ville_29
 
2013/06/Pucon-Ville_28
 
2013/06/Pucon-Ville_27
 
2013/06/Pucon-Ville_26
 
2013/06/Pucon-Ville_25
 
2013/06/Pucon-Ville_23
 
2013/06/Pucon-Ville_22
 

 

Mais pour se consoler (tout est relatif), rien de tel qu’un autre superbe coucher de soleil sur la plage.

2013/06/Pucon-Ville_21
 
2013/06/Pucon-Ville_18
 
2013/06/Pucon-Ville_24
 
2013/06/Pucon-Ville_19
 
2013/06/Pucon-Ville_17
 
2013/06/Pucon-Ville_16
 
2013/06/Pucon-Ville_14
 

 

Epilogue
Un peu plus tard dans l’après-midi, on apprendra que nous ne sommes pas les seuls à ne pas être arrivés en haut du Villarrica : la veille, un groupe a dû rebrousser chemin avant la partie neigeuse, plus bas que nous (trop de vent). Les conditions sont vraiment incertaines ces jours-ci.

Alors qu’il y a 2 semaines, c’était un temps dégagé pendant plusieurs jours et une réussite assurée. Mais il commence à se faire tard dans la saison pour cela, la meilleure période est janvier apparemment où la montée est quasi-certaine et la descente se fait entièrement en luge (ce que nous aurions dû partiellement faire).
Et au sujet de la pluie et du verglas : Et il y a 2 jours, une fille s’est faite plutôt peur en glissant sur le verglas et en se raccrochant de justesse avec son piolet… Et l’année dernière, 2 personnes sont mortes apparemment en glissant aussi sur du verglas. Donc c’était très certainement plus sage de ne pas continuer. Ce sera pour une prochaine !

 

Vous voulez en savoir plus ?

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *